Connectez-vous

Vente illégale d'alcool

Lundi 12 Mars 2018

Communiqué de presse du président de l’assemblée de la province Sud
(12 mars 2018) - Une vidéo publiée samedi sur les réseaux sociaux semble montrer qu’un producteur local de bière aurait organisé des formations à l’attention de ses commerciaux, afin d’alimenter, en toute connaissance de cause, les commerces et personnes vendant illégalement de l’alcool. La direction de cette société ferait preuve d’un cynisme sans limites puisque, selon l’enregistrement mis en ligne, elle aurait parfaitement conscience que l’une des beuveries favorisées par ses pratiques s’est conclue par un meurtre...



article dans Caledosphere sur la vente de bière "au noir" mettant en cause la Ste Le Froid
article dans Caledosphere sur la vente de bière "au noir" mettant en cause la Ste Le Froid

De longue date, la province Sud agit pour enrayer le marché noir de l’alcool, qui constitue un véritable fléau pour notre société. Elle a ainsi à plusieurs reprises modifié son code des débits de boissons, afin de mettre fin au vide juridique portant sur la « vente à distance », confirmer les arrêtés du haussaire interdisant la vente d’alcool le week-end, et renforcer les modalités de contrôle et les sanctions en cas d’infraction. La province a également diffusé, à l’intention des forces de l’ordre de l’Etat et des communes, une circulaire facilitant les constatations.
C’est précisément dans le but de poursuivre cette lutte contre le marché noir que le président de l’assemblée de province a fait inscrire à l’ordre du jour du prochain conseil provincial de prévention de la délinquance, prévu demain, l’examen de trois nouvelles mesures :
- La limitation des quantités pouvant être vendues aux particuliers, afin d’interdire les ventes « par caddies entiers »
- L’interdiction de vente d’alcool à des particuliers, par les grossistes et producteurs non enregistrés comme « débits de boisson »
- L’instauration d’une sanction pénale complémentaire de « confiscation » de l’alcool vendu illégalement et des moyens mise en œuvre pour la vente.
Toutefois, ces mesures ne trouveront leur plein effet qu’à travers une mobilisation des forces de contrôle, et c’est pourquoi la province va faire assermenter plusieurs de ses agents.
Le président de l’assemblée de province, particulièrement inquiet de voir que des sociétés ayant pignon sur rue se rendent complices de trafic d’alcool, va saisir le procureur de la République afin que l’authenticité de l’enregistrement mis en ligne soit vérifiée et, le cas échéant, que ces pratiques soient sévèrement sanctionnées.

Source province Sud



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations