Connectez-vous

Vallée-du-Tir. La liaison routière vers Doniambo prend du retard Ouverture prévue en juin

Mardi 21 Janvier 2014

La ville a tenu, hier matin, un point d’étape pour revenir sur l’avancée des travaux de réalisation de la liaison routière qui reliera, en juin, la Vallée-du-Tir à Doniambo. Un chantier censé aboutir au démantèlement du rond-point Berthelot.

Il y a encore du chemin à faire. C’est ce qui ressort du rendez-vous fixé, hier, par la ville, pour faire le point sur le chantier qui surplombe la Voie de dégagement ouest (VDO). Même si les plus gros éléments passerelle routière ont été posés de nuit, entre le 7 et le 10 janvier, la livraison est désormais annoncée en juin. Initialement prévue en février, elle avait déjà été décalée pour « le courant du premier trimestre 2014. » « On a pris du retard parce qu’on a été traduit en justice par une association (Ensemble pour la planète, NDLR) », se défend Jean Lèques, qui menait hier sur place une délégation d’élus de la ville, de la province, du gouvernement, entourée de cadres des entreprises à l’œuvre sur le chantier. « On ne peut plus rester, dans le Nouméa d’aujourd’hui, avec ce goulot d’étranglement qu’est le carrefour Berthelot, qui bloque la circulation le matin et le soir », a rappelé le maire.



Laroque. Certes, les travaux avancent, mais il reste fort à faire. Alors que les six premiers mois ont été consacrés au chargement de remblai à 5,50 mètres au-dessus de la VDO côté Vallée-du-Tir et que fondations et réseaux électriques sont en place, reste désormais à assembler le ferraillage du tablier de béton armé qui doit recouvrir les prédalles du pont. Ainsi que les six poutres métalliques de 27 tonnes et 40 mètres de long. Le coulage, censé débuter en février, se poursuivra par quelques travaux de remblai aux conforts du pont, la création d’un carrefour à feu avec passage clouté face à l’école Griscelli et par la pose d’enrobé bitumé, de trottoirs, d’une piste cyclable et d’éclairage sur la nouvelle section de rue de 500 mètres créée derrière la rue Frey, à Doniambo. Une voirie qui sera dénommée Bernard-Laroque, et dont la création a nécessité 30 000 mètres cubes de déblais, décaissés sur 10 mètres de haut par endroits, avec des parois verticales maintenues par des grillages plaqués et ancrés par des clous. Charge ensuite au nouvel exécutif de mener l’aménagement paysager de l’espace, de rétablir le terrain de jeux entre la maison de quartier et la passerelle routière. Mais surtout, charge à lui de démanteler le rond-point Berthelot et de créer une passerelle métallique pour permettre aux piétons de traverser. Le tout sous l’œil de l’Association de défense des riverains et usagers du rond-point Berthelot (Adru), fermement opposée à ce projet.



Si le coût de la liaison Vallée-du-Tir-Doniambo s’élève à 1,092 milliard de francs, celui du démantèlement du rond-point Berthelot est estimé à 400 millions.
 
Laroque. Certes, les travaux avancent, mais il reste fort à faire. Alors que les six premiers mois ont été consacrés au chargement de remblai à 5,50 mètres au-dessus de la VDO côté Vallée-du-Tir et que fondations et réseaux électriques sont en place, reste désormais à assembler le ferraillage du tablier de béton armé qui doit recouvrir les prédalles du pont. Ainsi que les six poutres métalliques de 27 tonnes et 40 mètres de long. Le coulage, censé débuter en février, se poursuivra par quelques travaux de remblai aux conforts du pont, la création d’un carrefour à feu avec passage clouté face à l’école Griscelli et par la pose d’enrobé bitumé, de trottoirs, d’une piste cyclable et d’éclairage sur la nouvelle section de rue de 500 mètres créée derrière la rue Frey, à Doniambo. Une voirie qui sera dénommée Bernard-Laroque, et dont la création a nécessité 30 000 mètres cubes de déblais, décaissés sur 10 mètres de haut par endroits, avec des parois verticales maintenues par des grillages plaqués et ancrés par des clous. Charge ensuite au nouvel exécutif de mener l’aménagement paysager de l’espace, de rétablir le terrain de jeux entre la maison de quartier et la passerelle routière. Mais surtout, charge à lui de démanteler le rond-point Berthelot et de créer une passerelle métallique pour permettre aux piétons de traverser. Le tout sous l’œil de l’Association de défense des riverains et usagers du rond-point Berthelot (Adru), fermement opposée à ce proj

Source : LNC



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte