Connectez-vous

Une tenue commune dans toutes les écoles publiques primaires de la province Sud

Jeudi 8 Septembre 2016

La province s’y était engagée et sa délibération du 4 mai dernier en avait adopté le principe. Dès avril 2017, la tenue commune sera instaurée dans toutes les écoles publiques primaires de la province Sud.



Pourquoi ? Parce que « l’uniforme » développe le sentiment d’appartenance à la communauté scolaire, lutte contre les inégalités, contre la vie chère et facilite la vie des parents.

4 450 francs pour 5 polos, une polaire  et une surveste imperméable

Suite à une grande consultation menée auprès des parents, des communes, des associations de parents d’élèves et du personnel enseignant qui a révélé une large majorité favorable, la tenue commune sera mise à disposition des  20 600 élèves des  96 écoles primaires,  sous forme de lots contenant 5 polos, une veste polaire et une surveste imperméable. Chaque commune aura le choix entre 4 couleurs et les vêtements seront sérigraphiés au nom de l’école avec le logo de la commune et de la Province. Le coût unitaire du pack sera de 4 450 F. Autre geste de la Province, l’allocation spéciale de rentrée pour les élèves du primaire sera augmentée de 2000 F pour les quelques 7000 élèves boursiers. « Au moment où l’on apparait comme le territoire le plus cher de la République, au moment où l’UFC que Choisir nous indique que le panier de la ménagère est 136% plus cher qu’en métropole, on comprend aisément que les parents d’élèves aient plébiscité l’adoption du port de la tenue commune compte tenu des économies que ce dispositif permet » indique Monique Millet, présidente de la commission de l’enseignement.

Prix, qualité et efficacité

« Le choix du prestataire, IPC,  s’est fait sur des critères de prix bien entendu, mais également sur la qualité des vêtements proposés, l’organisation des commandes et de la distribution, qui se fera via un site internet dédié et par des tournée dans les écoles, sur la garantie de l’innocuité des produits, le respect des règles de l’Organisation Internationale du Travail concernant notamment le travail des enfants, et enfin sur la production locale » détaille le président de la province Sud. Ce marché représente ainsi  la production de 140 000 pièces par an, sans compter les réassorts, pour un montant de 150 millions de francs par an. « C’est la commande de l’année » indique Philippe Michel.

Source province Sud



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte