Connectez-vous

Une première fois aux Archives

Mardi 17 Septembre 2019

Dans le cadre de la 26e édition du Mois du Patrimoine organisée par la province Sud (24 août-22 septembre) sur le thème « Les premières fois », le service des Archives de la Nouvelle-Calédonie propose le samedi 14 septembre une journée portes ouvertes. Ainsi qu’une exposition originale, montée en collaboration avec un autre service de la Nouvelle-Calédonie, celui des Musées et des Patrimoines. Une première… fois.




Comme chaque année dans le cadre du Mois du Patrimoine, le service des Archives de la Nouvelle-Calédonie ouvre ses portes au public le temps d’un samedi. « Nous expliquons nos missions aux visiteurs, nous leur ouvrons les magasins, la salle de tri, tous les endroits non accessibles en temps normal », indique Ingrid Utchaou, chef du service. Le 14 septembre, plusieurs agents assureront la découverte des lieux. De préférence par petits groupes, « formule plus conviviale ».
Comme en 2018, les Archives proposeront également une exposition dans le hall d’accueil, sur le thème déterminé par la province Sud, cette année « Les premières fois ». Objectif, mettre en lumière des documents d’archives dont la nature, la typologie ou le contenu a constitué des premières pour l’histoire du pays, mais aussi pour son histoire administrative et documentaire. Sept thèmes ont été dégagés : documents administratifs, actes d’état-civil et tableaux de recensement, premiers écrits, droit électoral politique, presse écrite, documents figurés et papiers privés. « Nous aurons par exemple la photographie la plus ancienne de notre collection, le premier acte de mariage mixte, la première immatriculation de véhicules en Nouvelle-Calédonie… »

Valoriser le patrimoine écrit

Nouveauté pour 2019, le service des Archives s’est associé à celui des Musées et des Patrimoines de la Nouvelle-Calédonie qui apporte son expertise en matière de muséographie ou scénographie. « D’habitude nous présentons les documents de façon horizontale sous vitrine ou bien sur des panneaux, les expos ce n’est pas notre cœur de métier ! », sourit Ingrid Utchaou. « Nous avons voulu montrer différentes manières de valoriser les documents d’archives et avons donc varié les supports », précise Malia Fanene, chargée de projet  pour les Musées et les Patrimoines. Support couché, fac-similé sur papier peint ou sur tablette électronique, etc. « Introduire du multimédia fournit l’occasion d’évoquer l’énorme chantier de numérisation de nos deux services. » Le public pourra ainsi découvrir en version numérisée la première page du premier journal en langue kanak, Virherhi, conçu à Do Neva par le pasteur Leenhardt et ses élèves au début du XXe siècle.

Les premiers écrits kanak en ajië

Le service des Musées et des Patrimoines proposera également des animations autour de l’exposition. D’abord, des ateliers de paléographie, sorte de déchiffrage de manuscrits entreposés au service des Archives, « un travail technique destiné à faire la promotion des documents qui seront présentés, mais aussi à faciliter les recherches à l’intérieur de services comme celui-ci », souligne Malia Fanene. Ensuite, des ateliers de lecture et d’écriture autour de la langue ajië parlée dans la région de Houaïlou, celle utilisée dans les tout premiers écrits kanak.

Service des Archives de la Nouvelle-Calédonie – 3, rue Félix Raoul Thomas, Nouville
Samedi 14 septembre de 8 h à 17 h 
Renseignements et inscriptions : malia.fanene@gouv.nc – olivia.vidoire@gouv.nc

Source gouvernement



Culture | Les videos | Les archives