Connectez-vous

Une élection à la 3è vice-présidence de la province Sud au mépris de toutes les règles démocratiques

Vendredi 19 Juillet 2019

Calédonie Ensemble condamne l’élection de Milakulo Tukumuli au poste de 3è vice-président de la province Sud au mépris de toutes les règles démocratiques :
- Mépris du suffrage universel puisque le scrutin du 12 mai a permis à Calédonie Ensemble de recueillir plus de deux fois le nombre de voix de l’Eveil Océanien en province Sud, et près de trois fois plus de suffrages à l’échelle du pays.




- Mépris des Calédoniens de sensibilité non-indépendantiste puisque, grâce à l’avenir en confiance, la formation politique qui a porté Roch Wamytan à la présidence du congrès accède ainsi à l’exécutif de la province Sud.
- Mépris des engagements de campagne de l’avenir en confiance dans le prolongement de leur vote en faveur de Gilbert Tuyienon à la vice-présidence du gouvernement.
La majorité de circonstance qui vient ainsi de se constituer (avenir en confiance/ Eveil Océanien/Union Calédonienne ), et qui a vocation à diriger le pays, rappelle furieusement la coalition Rassemblement/UC/Parti travailliste qui avait gouverné entre 2011 et 2014 alors que le Rassemblement avait fait campagne sur le thème : « il faut purger l ‘indépendance dès 2014 afin qu’après on en parle plus »... avant de hisser le drapeau du FLNKS, élire Rock Wamytan à la présidence du congrès, de légaliser les squats, etc...
Les protagonistes en sont les mêmes : à l’époque Sonia Backes était un membre zélé du gouvernement Martin/Tuyienon et Thierry Santa, secrétaire général du Rassemblement.
Une coalition qui finira comme la précédente, dans le cloaque des petites combines politiciennes, la course aux postes et aux prébendes ne pouvant tenir lieu de projet politique, économique et social.

Source Calédonie Ensemble



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | La vie des associations