Connectez-vous

Un répit pour le Ruamm

Mardi 3 Décembre 2019

Le gouvernement a arrêté le budget supplémentaire 2019 de l’Agence sanitaire et sociale (ASS). Il prévoit une subvention exceptionnelle pour la Cafat de 4,5 milliards de francs. Un premier versement de 2 milliards sera effectué dans les prochains jours afin de permettre à la Caisse de reprendre ses paiements aux professionnels de santé dans les meilleurs délais.





Le Régime unifié d’assurance maladie et maternité (Ruamm) de la Cafat va reprendre des couleurs. « Dès vendredi, il bénéficiera d’un premier versement de 2 milliards de francs de la part de l’ASS », a annoncé le président du gouvernement Thierry Santa.

Lors de leur réunion hebdomadaire, les membres de l’exécutif ont, en effet, arrêté le budget supplémentaire de l’ASS, lequel prévoit une subvention exceptionnelle de 4,5 milliards de francs en faveur de la Cafat afin d’abonder le Ruamm.

Faire face à l’urgence

« Cette somme, a précisé le président, est le fruit d’un excédent de l’exercice 2018 de l’Agence évalué à 800 millions de francs, d’une subvention exceptionnelle de la Nouvelle-Calédonie inscrite à son budget supplémentaire de 700 millions de francs, de 2 milliards de francs de recettes de la taxe de solidarité sur les services (TSS) et d’un milliard d’économies réalisées sur des programmes de l’ASS qui seront reportés. »

Un second versement (2,5 milliards) devrait être effectué début 2020 afin de solder cette subvention exceptionnelle « qui permet seulement de gérer l’urgence », a insisté Thierry Santa.

Réformer en profondeur

Un plan global de rationalisation des comptes sociaux, constitué de réformes à court, moyen et long termes, et arrêté en collégialité la semaine dernière, doit désormais être discuté « avec tous les acteurs du système de santé sans lesquels rien ne pourra se faire ». « Préalable nécessaire à cette démarche », les membres du conseil d’administration de la Cafat seront les premiers consultés dès cette fin de semaine, a annoncé le président du gouvernement qui espère porter cet ensemble de propositions devant la commission plénière du Congrès « avant la fin de l’année ».

Source" gouvernement