Connectez-vous

Un partenariat gagnant pour les jeunes et les miniers

Jeudi 22 Février 2018

Le Régiment du service militaire adapté de Nouvelle-Calédonie a ouvert de nouvelles formations aux métiers de la mine avec le soutien financier du gouvernement. Cette filière est le fruit d’un partenariat entre le RSMA-NC, la direction de la Formation professionnelle continue (DFPC), les opérateurs miniers et le centre de formation aux techniques de la mine et des carrières (CFTMC).





Le RSMA-NC a ajouté une corde à son arc afin de mieux répondre aux besoins de compétences des industries minières du territoire. Cette filière vise à former chaque année vingt-quatre stagiaires à des métiers spécifiques de conducteur d’engins miniers : opérateur sur tombereau dans une exploitation minière (OTEM) et opérateur sur chargeuse et bouteur dans une exploitation minière (OCBEM). À l’issue de leur formation, les jeunes seront employés par une des entreprises partenaires – Koniambo Nickel SAS (KNS), la SLN et Nickel Mining Company (NMC) – qui disposeront ainsi d’un personnel opérationnel, originaire de leur bassin d’exploitation.  

Financement de 23 millions de francs

Le RSMA-NC, qui a pour vocation de favoriser l’insertion socioprofessionnelle de jeunes âgés de 18 à 25 ans éloignés du marché de l’emploi, est chargé du recrutement, conjointement avec les opérateurs miniers. Le gouvernement, à travers la DFPC, finance à hauteur de 23 millions de francs la formation professionnelle OTEM qui se déroulera au CFTMC de Poro. Cet apport couvre l’ensemble des frais pédagogiques pour une promotion annuelle de volontaires. Le deuxième niveau de la formation (OCBEM) sera pris en charge par les entreprises.

Insertion professionnelle

« L’intérêt de cette formation est de mettre en synergie plusieurs acteurs avec des retombées positives pour chacun : les entreprises dans leur recherche de main-d’œuvre qualifiée, le RSMA-NC avec un emploi à la clé pour les stagiaires et la Nouvelle-Calédonie qui contribue ainsi au développement économique du secteur de la mine et à l’insertion professionnelle des jeunes éloignés de l’emploi », met en avant Philippe Martin, directeur de la formation professionnelle continue. Cette démarche, qui intègre dans un seul cursus plusieurs organismes, doit en outre permettre de maximiser les chances de réussite du stagiaire.

La formation en détail
Les volontaires effectueront d’abord quatre mois de formation, au sein du RSMA de Koné, basés sur la préparation à l’employabilité et au monde professionnel, la remise à niveau des savoirs de base (français et mathématiques) et le développement de l’autonomie (passage du permis B et C). Forts de ces prérequis, ils poursuivront leur cursus, toujours en tant que stagiaires du RSMA-NC, au Centre de formation aux techniques de la mine et des carrières de Poro pour une durée de deux à quatre mois.  

Source gouvernement



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte