Connectez-vous

"Un choix pour l'avenir" de Jacques Lafleur par Simon Loueckhote

Lundi 27 Novembre 2017

Pour bien comprendre le sens des mots et surtout de leur usage par Jacques LAFLEUR que le chef de Calédonie Ensemble plagie à souhait, je publie ci-dessous, un extrait du chapitre consacré "au choix pour l'avenir" de son livre "Ce que je crois" 12 Décembre 2002
" ...ce serait donc cela notre "peuple" un peuple sans véritable histoire...
... La Nouvelle-Calédonie fait aujourd'hui partie intégrante de cette nation (la France)....
... et que peut représenter un peuple comme le nôtre face à une nation? ...
... C'est bien au sein de la nation française que le processus d'émancipation de la Nouvelle-Calédonie peut s'épanouir pour aboutir à sa très large autonomie.



"La petite nation dans la grande nation française" de Philippe GOMES en référence à Jacques LAFLEUR, est une imposture intellectuelle. Ce dernier n'a jamais voulu "d'une petite nation dans la grande" comme futur institutionnel de la Nouvelle-Calédonie. Il a tout juste comparé "la collectivité (Nouvelle-Calédonie) pluriraciale au dosage harmonieux à une petite nation au sein de la nation française"
Voici d'ailleurs un extrait de son discours repris par le Mémorial Calédonien
" ... Disons-le net, nous refusons fermement et nous combattrons toute action ou tentative visant à faire primer la notion de race ou de couleur de peau sur celle de nation. Nous constituons une collectivité pluriraciale au dosage harmonieux, véritable petite nation au sein de la nation française et nous lutterons pour la conserver en tant que telle..."



Extrait

"Un choix pour l'avenir" de Jacques Lafleur  par Simon Loueckhote
Demain, la Nouvelle-Calédonie aura le choix de s'inscrire:

- soit dans la nation, et nous y reviendrons,

- soit dans un peuple composé d'une mosaïque d'ethnies dont aucune ne pourra, jamais, prendre le pas sur l'autre.

Dans ce monde étroit, les femmes et les hommes n'ont ni les mêmes règles de vie, ni les mêmes coutumes, ni les mêmes buts. Ils seront donc dirigés, et plutôt même dominés, par des groupes d'hommes organisés pour se partager le pouvoir. Ce serait cela notre "peuple", un peuple sans véritable histore.

La France, au contraire, est une véritable nation. Les hommes et les femmes qui la composent sont unis par des affinités fortes: la langue, le mode de vie, un passé, une civilisation commune, des traditions, une histoire partagée et ce désir de vivre ensemble.

La France, c'est une immense culture, une histoire de 2000 ans, un rayonnement intelelctuel, spirituel, scientifiques, économiques, au travers des siècles et des continents.

La france, c'est enfin une grande démocratie, un Etat de droit régi par des valeurs républicaines, une organisation de la société reconnue, respectée, à laquelle la poipulation adhère totalement.
La Nouvelle-Calédonie fait aujourd'hui partie intégrante de cette nation. Son histoire est aussi la nôtre au-delà de nos différences.

Et que peut représenter un "peuple" comme le nôtre face à une nation?

S'exclure complètement de notre Nation, c'est se priver du ciment qui unit les communautés, entre elles, c'est la certitude de courir à l'échec à l'exemple de certains Etats insulaires de la région et d'autres continents pénalisés justement parce qu'orphelins d'une nation.

C'est bien au sein de la nation française que le processus d'émancipation de la Nouvelle-Calédonie peut s'épanouir pour aboutir à sa très large autonomie.

Source SL



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations