Connectez-vous

Soupçons d'emplois fictifs chez CE : Réponse de l'Avenir en Confiance suite au communiqué de Calédonie Ensemble

Lundi 8 Avril 2019

Entendu pour des soupçons d’emplois fictifs qui concerneraient son parti, le président de la province Sud, Philippe Michel, se plait à croire que l’indépendance de la justice n’existerait pas en Nouvelle-Calédonie. Ainsi il accuse la tête de liste de l’Avenir en Confiance, Sonia Backes de vouloir « instrumentaliser le calendrier judiciaire ».




 
L’Avenir en Confiance appelle le secrétaire général de Calédonie Ensemble a plus de discernement et de sérénité dans un tel contexte, et lui demande de prendre gare aux dérapages verbaux de ce genre.
 
Notre liste rappelle aussi que la justice, compétence régalienne qui doit le rester, fonctionne ici comme sur l’ensemble du territoire national en toute impartialité, dans le respect du droit et de la présomption d’innocence ! 
 
Prétendre le contraire serait porter atteinte aux magistrats instructeurs comme à la séparation des pouvoirs, l’un des piliers de la Constitution de la République française. 
 
A l’Avenir en Confiance nous n’avons aucun « soupçon » sur l’impartialité de la justice qui fera toute la lumière sur cette affaire, et nous comprenons désormais mieux les velléités de certains à vouloir « calédoniser la justice ».   

Source AEC



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations