Connectez-vous

Sonia Backes rencontre le Premier Ministre et les responsables politiques nationaux

Lundi 1 Juillet 2019

Communiqué de Sonia Backes
Cette semaine, je me suis rendue à Paris à la rencontre des autorités de l’Etat et des parlementaires.
J’ai pu affirmer devant Edouard Philippe la volonté portée par l’Avenir en Confiance d’organiser le 2ème référendum le plus rapidement possible afin de sortir la Nouvelle-Calédonie de l’incertitude et de lui redonner des perspectives sur le long terme.
Ainsi, accompagnée de Gil Brial, j’ai défendu l’organisation du référendum avant le mois de juillet 2020.
N



ous avons aussi rencontré les parlementaires impliqués dans les sujet Calédoniens: 
- Au Sénat, le président Gerard Larcher, le président du groupe LR, Bruno Retailleau, le président de la commission des lois, Philippe Bas, et Mathieu D’Arnaud
- A l’Assemblée Nationale, Christian Jacob, président du groupe LR, et président de la mission relative à l’avenir de la Nouvelle-Calédonie, Yael Braun-Pivet, présidente de la commission des lois et rapporteur de la mission Nouvelle-Calédonie
Nous avons insisté sur la nécessité que les élus métropolitains maîtrisent le sujet particulier de la Nouvelle-Calédonie. Des déplacements seront donc prévus dans les prochaines semaines pour qu’ils rencontrent les acteurs Calédoniens et la société civile pour mieux appréhender les enjeux des prochaines années.
L’un des sujets majeurs abordés pendant ce déplacement était celui de la situation de la SLN. Son plan de sauvetage, basé sur 3 objectifs (modification du temps de travail, augmentation des exportations de minerai, diminution du coût de l’énergie) n’est pas encore complètement mis en œuvre, et des décisions importantes doivent être prises par ERAMET dans les prochaines semaines sur l’avenir de la SLn. En effet, sans décision rapide sur le coût de l’énergie, SLN aura consommé début 2020 tout le prêt accordé par l’Etat en 2016 et n’aura plus la capacité à supporter les pertes financières de l’ordre d’1 milliard par mois.
Nous avons donc évoqué avec Christel Bories, PDG d’Eramet et avec Annick Girardin, Ministre des Outre-Mers les outils de la Nouvelle-Calédonie et l’aide possible de l’Etat pour baisser le coût de l’énergie pour la SLN en attendant la nouvelle centrale portée par Nouvelle-Calédonie Énergie.
Ce déplacement, riche et important pour le camp loyaliste, représenté désormais par l’Avenir en confiance,a été l’occasion de défendre également nos positions sur l’ouverture du corps électoral ou sur la construction du prochain statut de la Nouvelle-Calédonie qui devra faire l’objet d’une modification de la constitution au terme du processus référendaire pour sortir du caractère transitoire de l’Accord de Nouméa et s’inscrire dans un statut pérenne dans la République Française.




Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations