Connectez-vous

Sonia Backes explique sa position au Premier Ministre

Jeudi 28 Juin 2018

Invitée ce soir à une réunion avec le Premier Ministre et les responsables politiques Calédoniens, j’ai confirmé la volonté des Républicains Calédoniens de maintenir le dialogue avec les indépendantistes mais que rien ne devait être imposé aux Calédoniens avant le référendum.



Sonia Backes explique sa position au Premier Ministre

J’ai précisé que le groupe de dialogue « sur le chemin de l’avenir » avait connu des difficultés importantes avec le départ de 3 partis politiques sur 6, causées par la volonté de certains d’imposer à tout prix la signature de documents engageant les Calédoniens avant le référendum. Que cette marche forcée n’était pas la feuille de route fixée par le Premier Ministre. Et que ce groupe de discussion n’avait donc plus aucune légitimité pour prendre de tels engagements au nom des Calédoniens.
Les Républicains Calédoniens souhaitent que la campagne officielle pour le référendum puisse démarrer et se dérouler de manière sereine pour que chacun puisse défendre son projet pour l’avenir de la Nouvelle-Calédonie. Les Républicains Calédoniens souhaitent bien évidemment le maintien de la Nouvelle Calédonie dans la République Française avec la plus large majorité possible. Mais quel que soit le résultat, les responsables politiques des 2 camps devront se retrouver pour construire l’avenir sur la base du résultat de la consultation.
Je ne participerai donc pas à la réunion du G10 prévue demain ni à celles qui pourraient avoir lieu avant le référendum et nous contesterons tous les actes signés par ce groupe qui engageraient les Calédoniens.

Source FB SB



Archives du web