Connectez-vous

Signature du CSF Mines et Métallurgie : Christel Bories rappelle le caractère stratégique de la filière

Lundi 21 Janvier 2019

Ce vendredi 18 janvier, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, accueillait à Bercy les membres du CSF Mines et Métallurgie, présidé par Christel Bories, PDG du groupe Eramet, pour la signature d’un contrat de filière concret et ambitieux qui cible six enjeux prioritaires.



photo©Eramet
photo©Eramet

Le comité de filière Mines et Métallurgie a été créé le 28 mai 2018 pour rassembler les acteurs français  de l'extraction, de l’élaboration et de la première transformation des minerais, du recyclage des métaux ferreux et non ferreux ainsi que des forges et fonderies. Son chiffre d’affaires est de 36 Mds€ en 2016, soit 1,2 % du PIB industriel de la France, avec 2 650 entreprises et 110 000 emplois directs, pour une valeur ajoutée de 11 Mds€.

Lors de la signature du contrat de filière, Christel Bories a rappelé l’importance stratégique de la filière Mines et métallurgie qui "constitue le maillon indispensable pour l'approvisionnement de nos industries les plus exigeantes, comme l’automobile, la construction, l'aéronautique et l'espace, la défense, les composants électroniques, ou encore les énergies renouvelables".

C’est dans cet esprit que ces acteurs ont élaboré un contrat de filière, véritable feuille de route opérationnelle du secteur, autour de six thèmes majeurs pour accompagner la croissance de l’industrie française :

L’approvisionnement responsable, pour assurer aux filières industrielles aval un approvisionnement durable et compétitif en matières premières primaires et secondaires, dans un environnement de concurrence équitable.
La transformation numérique, pour positionner les entreprises de la filière, et notamment les PME, au niveau des meilleures en termes de  transformation numérique, améliorer significativement leur compétitivité et contribuer à leur montée en gamme.
Contribuer à la transition écologique et énergétique, à travers la manière de concevoir,  produire et utiliser les produits, et transformer ces évolutions en opportunités de développement.
Développer l'économie circulaire et le recyclage, spécifiquement en développant une filière intégrée de recyclage des batteries lithium et des VHU (véhicule hors d’usage) de demain.
L’emploi et les compétences, qui devront s’adapter et se développer pour répondre à la révolution numérique, considérée comme une source d'attractivité pour les métiers de la filière et une opportunité d’attirer et de fidéliser les meilleurs talents.
Enfin, favoriser l'innovation, enjeu transverse aux cinq précédents pour permettre une différenciation de l’offre des entreprises et répondre aux enjeux sociétaux de la filière.
Ces enjeux se traduisent par la mise en place de sept projets structurants dont deux seront pilotés par Eramet :

"Développer une filière intégrée de recyclage des batteries lithium".
"Développer les mines et carrières connectées".
Deux thématiques qui sont au cœur de la transformation stratégique du Groupe et qu’Eramet pilotera de concert avec de nombreux autres acteurs du CSF Mines et Métallurgie.

Source Eramet



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte