Connectez-vous

Sécurité routière : Unanimité au Congrès

Lundi 16 Décembre 2013

Une séance au Congrès, vendredi après-midi. Les élus ont étudié le plan quinquennal de la sécurité routière qui doit entrer en vigueur l'an prochain.
Mobilisation contre les accidents de la route, les élus du Congrès ont adopté, à l'unanimité, le plan quinquennal sécurité routière, présenté par le gouvernement.



Sécurité routière : Unanimité au Congrès
 Il porte, à la fois, sur la prévention, la répression et la communication. Il a pour objectif de diminuer, par deux, le nombre d'accidents, de faire évoluer les comportements pour une prise en compte du risque routier et d'assurer une meilleure coordination des services concernés. Il prévoit, par exemple, des contrôles techniques pour les véhicules, la mise en cohérence des limitations de vitesse sur le réseau routier, de donner aux forces de l'ordre et à la justice des moyens de lutter contre les stupéfiants au volant. Tous les élus ont souligné l'importance de ce plan, mais, il faut aussi, pour qu'il soit efficient, comme le souhaitent ses promoteurs, pouvoir en mesurer les effets, a insisté Georges Naturel, le rapporteur du texte :
 
Georges Naturel : On a des objectifs à atteindre. Diviser par deux le nombre de tués, ou le nombre d'accidents, et quelques indicateurs qui nous permettent de suivre l'efficacité du plan. Un plan, c'est jamais inscrit dans le marbre, ça doit pouvoir se réviser éventuellement régulièrement, et je souhaite qu'on puisse avoir un compte rendu de l'efficacité des actions qui seront inscrites dans ce plan. 
 
Et s'il fallait se convaincre de la nécessité de lutter contre l'insécurité routière, quelques chiffres : ils sont en baisse cette année, mais restent tout de même inquiétants. Depuis le début de l'année, jusqu'au 30 novembre, 36 personnes ont trouvé la mort sur les routes calédoniennes, 348 accidents ont fait 495 blessés, dont 232 ont dû être hospitalisés, ce qui a coûté 9 milliards de francs pacifiques à la collectivité. 59 % des accidents mortels sont causés par des conducteurs sous l'emprise de l'alcool et/ou de stupéfiants, 49 % sont dû à une vitesse excessive, 71 % des personnes tuées ne portaient pas leur ceinture de sécurité au moment de l'accident et 28 % ne possédaient pas de permis de conduire.
 
 
Le plan quinquennal sur la Sécurité routière a été voté à l'unanimité.
 

Frédéric Dhie



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune