Connectez-vous

Saint -Louis plainte pour non assistance à personne en danger pour une crise cardiaque non traitée !

Lundi 30 Janvier 2017

Cela ne fait que commencer, les citoyens mondoriens se réveillent et n'acceptent plus cette situation.
Comme par hasard, les politiques abreuvent les pages Facebook et les médias de leurs communiqués "scandalisés" depuis peu...ce n'est pourtant pas nouveau, qu'attendent ils pour agir vraiment ..un mort?
Ce témoignage ci dessous fait froid dans le dos....à lire. Et ce n'est pas fini ...
Ce matin une petite dame de plus de 75 ans a du prendre sous la pluie une "navette" en fait un semi-rigide loué par la Mairie ou la Province (on ne sait pas) pour aller chez son docteur , pas de toit, elle a du faire une traversée improbable et sans confort, très apeurée sous la pluie...Vous feriez faire cela à voter mère? Quelle honte !
Quant les autorités (élues) vont-elles mettre en place une vraie navette comme celle de Vale , Mary D ou Ilot Maitre, pour les habitants, car aujourd'hui le choix c'est le ball trap à Saint Louis (avec femmes enceintes, personnes âgées et enfants apeurés au fond de la voiture et bientôt lycéens) ou bien le Zodiac de 10 places ou alors rien du tout avec le risque de non assistance à personne en danger comme vous pourrez le lire ci-dessous ! Qui paie les jours non travaillés?
Le ponton a été construit, qu'est ce qu'on attend ? des propositions ont été faites par des transporteurs , qui bloque ?



Plainte de Mme Coq victime de non assistance en personne en danger contre le SAMU, SOS médecins, Pompiers du Mont-Dore avec son aimable autorisation de la publier pour alerter la population d'un dysfonctionnement majeur :
Monsieur Le Procureur,
Je soussignée Jeanne-Marie COQ 71 ans, dépose plainte contre les organismes et les personnes citées en objet.
En effet, le lundi 26 décembre 2016 j'ai été victime de malaises selon la chronologie suivante :
- 10h = maux de tête
- 17h = pincement au thorax
- 18h = tension élevée
- 19h30 = mon mari Rémi COQ téléphone aux pompiers du Mont-Dore (basé au quartier de La Coulée (situé à 5km de notre domicile) à leur numéro : 43 68 xx car il avait leur calendrier sous les yeux.
Un homme se présentant comme pompier du Mont-Dore écoute mon mari qui lui décrit mon état de santé alarmant. ll lui dit
d'appeler le SAMU le 15 et il refuse de nous envoyer une ambulance,
- 19h35 =Mon mari appel le 15; une dame répond, pose quelques questions, et le met en attente environ 15 minutes.
- 19h50 = Un homme se présentant au téléphone comme médecin référent, pose des questions et déclare qu'il contacte aussitôt SOS médecins.
- 20h = Le Samu transfère la communication téléphonique sur SOS médecin; le représentant de ce dernier service demande à mon mari notre adresse, ce qu'il fait. Le médecin déclare alors < notre service ne traverse plus la tribu de St Louis la nuit, faites une lettre à votre Maire pour que la route soit totalement sécurisée >.
-2Oh à 21h = Une voisine, X , vient chez moi pour m'assister moralement.
Je ne dors pas dans la nuit du 26 au27 décembre 2016.
Le mardi 27 décembre 2O16 :
-10h = mon mari me conduit en voiture au cabinet du Docteur Y situé à 500 mètres de notre domicile.
Ce dernier m'ausculte : ma tension est à 22 et mon électrocardiogramme est alarmant.
Dès lors, le Docteur Y appel le Samu qui se déplace enfin et arrive sur place à 11h.
Une crise cardiaque est diagnostiquée.
Je fais l'objet de soins dans l'ambulance du SAMU de 11h à 12h, puis, je suis hospitalisée en cardiologie à l'Hôpital situé à
Dumbéa à 12h35.
Je passe une semaine en soins intensift à l'hôpital où on m'a placé un stimulateur cardiaque et un stent actif, puis j'ai rejoint
mon domicile le 3 janvier 2O17.
Je vous prie de trouver ci-joint en copie deux certificats médicaux établis par le centre hospitalier territorial (CHT) de Nouméa.
A ce jour, je crains des séquelles physiques et morales importantes à la suite des 15 heures de retard dans ma prise en charge
médicale.
Je dépose plainte notamment pour non-assistance en personne en danger contre : - Les pompiers du Mont-Dore et le pompier qui a refusé d'envoyer une ambulance à mon domicile.
- Le SAMU et ses responsables qui ne se sont pas déplacés à mon domicile.
- SOS médecins et la personne que nous avons eu au téléphone et qui a refusée de se déplacer, arguant de l'insécurité
pour traverser la Tribu de Saint Louis de nuit.
Avec mes remerciements anticipés, je vous prie de recevoir, Monsieur le Procureur, l'expression de rnes sentirnents
respectueux.
Aucun texte alternatif disponible.





Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte