Connectez-vous

STAND UP PADDLE : Titouan Puyo, champion d’Europe 2016

Vendredi 24 Juin 2016

« Ce n’était pas la journée de trop mais presque. On savait que ça allait être rude car il n’y avait pas de vent. Ça a été très plus dur de faire la différence. Ça s’est confirmé dès la sortie des vagues, un groupe de 10 s’est formé jusqu’à la bouée de mi-parcours. Au retour, on s’est dit avec Arthur (Arutkin, ndlr) qu’il fallait faire la différence sur les bumps (clapots). Notre stratégie élaborée avant le départ était de partir en parallèle pour éviter tout draft. Ça a bien marché. Je crains toujours les arrivées dans les vagues, tout peut arriver. J’ai essayé de garder un écart sur Arthur. Ça l’a fait. Je suis fier car je suis le premier vainqueur des championnats d’Europe. On a rempli l’objectif. On a fait un sacré boulot d’équipe. On a montré que la France était la première nation en Europe. On s’est bien préparé pour les Mondiaux (12-20 novembre aux Fidji, ndlr). On va garder cette équipe, le même staff. On a du boulot mais on va faire la maxi pour ces Mondiaux. »



STAND UP PADDLE : Titouan Puyo, champion d’Europe 2016
Deux jours après son titre européen sur la technical race, Titouan Puyo est devenu champion d’Europe de longue distance (14 km), mercredi à Lacanau (Gironde). Après avoir attendu toute la journée et encouragé les coéquipiers de l’équipe de France engagés sur les épreuves de Stand Up Paddle surf, Puyo et les deux autres raceurs de l’équipe de France se sont jetés à l’eau pour la Longue Distance. Une course lancée en fin d’après-midi, au plus fort de la chaleur : 35 degrés sans un souffle d’air; pour 14 km en forme d’allers-retours depuis la station balnéaire de Lacanau en longeant la côte. Sous un soleil de plomb avec des vagues d’1m20 à négocier au départ et à l’arrivée, cette LD restera mémorable pour les organismes. Oublié le donwind promis, il a fallu cravacher à grands coups de pagaie pour avancer et se détacher. Comme l’avant-veille sur la technical race, Titouan Puyo et Arthur Arutkin ont, eux, du batailler ferme pour s’extirper du peloton d’une demi-douzaine de coureurs qui leurs collait aux 12’6. A mi-parcours, les deux Français ont subitement accéléré, laissant sur place Paolo Marconi (Italie) et Casper Steinfath (Danemark). Partis en parallèle pour éviter tout draft et à la faveur de quelques bumps, le duo tricolore a creusé un écart considérable. Plus fort dans les bras et dans la glisse, Puyo a ensuite lâché Arutkin pour s’offrir un surf jusqu’au rivage et couper une seconde fois en deux jours la ligne d’arrivée en vainqueur.
La France a bouclé la première édition des championnats d’Europe de Stand Up Paddle avec le titre de championne d’Europe des nations, avec cinq médailles d’or individuelles, dont deux pour le Cagou.





Sports | Les videos | Les archives