Connectez-vous

Rivière-Salée : baptème de la salle de boxe Vincent Kafoa

Mercredi 24 Juillet 2013

La Ville de Nouméa a décidé d’honorer la mémoire de Vincent Kafoa en donnant son nom à la salle de boxe située dans le complexe sportif municipal Ernest-Veyret, 1 rue Raphaël-Ménard à Rivière-Salée.
La dénomination a eu lieu le vendredi 19 juillet en présence de Jean Lèques, maire de Nouméa, d’élus municipaux et de la famille de Vincent Kafoa.
C'est l'occasion pour tous, de rendre hommage au boxeur, de se souvenir ou de découvrir, pour les plus jeunes, ce grand champion calédonien.



Rivière-Salée : baptème de la salle de boxe Vincent Kafoa
Vincent Kafoa (1950-1981)
Vincent Kafoa, licencié à la SSI, l’Indépendante, enjambe les cordes d’un ring pour la première fois en septembre 1970 et subit sa première défaite face à Jean-Claude Maléjac, unique Calédonien à le battre de toute sa carrière. Entraîné par l’ancien champion de France, François Anéwy, il devient champion de Nouvelle-Calédonie des poids lourds après des victoires sur Manuofiua et Caramessy en 1971 puis champion d’Océanie en 1973 avant d’être médaillé d’or aux Jeux du Pacifique de Guam 1975  et champion de France 1976 des poids lourds amateurs face à un certain Dominique Nato, ancien entraîneur de l’équipe de France de boxe de 2002 à 2011.
A son retour, Louis Palmieri, ancien boxeur amateur et caméraman de l’ORTF et Gérard Cauville, prennent en charge sa carrière de Vincent et il passe en catégorie professionnels. En véritables stratèges, Gérard et Louis lui font passer des tests graduellement qui se traduisent en autant de victoires ou presque jusqu’en 1980, date à laquelle il participe à un combat qu’il perd contre Lucien Rodriguez, champion de France en titre et champion d’Europe.
A son retour à Nouméa, Vincent reprend l’entraînement mais ne veut plus faire de sacrifices et prend la boxe comme elle vient. Battu par deux boxeurs fidjiens largement à sa portée,  il met un terme à sa carrière exemplaire pour se consacrer aux jeunes des clubs Nouméens. Le 28 février 1981, la Nouvelle-Calédonie apprend avec tristesse le décès accidentel de Vincent Kafoa.
La salle de boxe 
Construite par la Ville de Nouméa à l’occasion de la préparation des Jeux Olympique de Sydney 2000 notamment sous l’impulsion de la Fédération Française de Boxe, cette salle comprend  au rez-de-chaussée une salle de boxe, des vestiaires/sanitaires et des gradins de 164 places en gestion municipale et à l’étage une salle d’art martiaux confiée en gestion au Bushido Judo Club.
La salle de boxe est utilisée 6 jours sur 7 par 3 associations de sport de combat (L’AS Rivière-Salée section Boxe, CO Jeune Scène et le Penchak Silat Club) et est également mise à la disposition des établissements scolaires voisins dont le collège de Rivière Salée.
Cette installation accueille par ailleurs la majorité des compétitions de boxe organisée par le Comité régional de boxe de Nouvelle-Calédonie.

Florence Dhie



Sports | Les videos | Les archives