Connectez-vous

Renouveau et espoir à la Fédération Calédonienne de Foot

Vendredi 18 Juillet 2014

Après l'annonce de sa réorganisation interne, la Fédération calédonienne de football lève les suspensions de plusieurs de ses détracteurs de longue date. Elle veut aussi promouvoir un message de fair-play.



Edmond Bowen privé de ses responsabilités de président, la FCF peut enfin se relever. Elle a d'abord suivi les recommandations de la FIFA en créant le poste de secrétaire général, un rôle confié à une personnalité neutre dans le monde du ballon rond calédonien: Nicolas Guillemard, directeur de l'enseignement en province nord ces quatre dernières années. Il restait à apaiser les tensions internes, persistantes depuis trois ans.



FCF: le nouveau virage se confirme!

 
Jules Hmeun, président par intérim de la FCF est passé à l'action ce jeudi après-midi. Il a choisi de lever les suspensions prononcées contre plusieurs représentants du Collectif pour la défense des intérêts et du développement technique du football. Gilles Tavergeux, Eric Michalak, et Guy Bessières peuvent à nouveau demander une licence. Raymond Edo de l'OMS Païta et Paul Qaeze, du FC Gaïtcha, seront également graciés, après validation de la commission d'éthique.
 
C'est un grand pas en avant, au regard de l'âpreté de la bataille qui a opposé ces hommes à Edmond Bowen. Le collectif est à l'origine de l'enquête judiciaire qui a conduit à la mise à l'écart du président.
 
La hache de guerre toutefois n'est pas encore enterrée.
 
Le district clandestin qui s'est crée à Lifou doit accepter sa dissolution, ardemment souhaitée. Il faudra convaincre l'assemblée fédérale du comité provincial nord de ne pas demander la démission de Jules Hmeun. Enfin dernier obstacle : persuader Jacques Zimako, le vice-président rangé au placard, de jouer la carte de l'apaisement. Ce qui n'est pas gagné. A moins que son recours auprès du tribunal arbitral du sport lui permette de retrouver sa fonction.
 
En tout cas, la démarche de Jules Hmeun ne peut être que saluée. Tout comme sa volonté de sanctionner les incidents qui se sont produits récemment sur les terrains contre des arbitres ou des encadrants.

Source : NC1ère Par Martin Charmasson (A.P)



Sports | Les videos | Les archives