Connectez-vous

Remi Le Goff nous a quitté

Mardi 23 Décembre 2014

Notre confrère et grand ami nous a quitté hier soir, à 85 ans. Il était encore pourtant en forme pour ces 85 printemps et c'est un accident improbable qui lui a fait perdre la vie. En effet il s'agit de l'accident de la remorque qui s'est détachée hier devant "le mac do" du quartier latin qui est venu le percuter ....Nos pensées et notre affection vont vers Tiare, sa fille chérie et ses proches.



Avec l'un de ses "meilleurs ennemis" lors de sa remise de Legion d'Honneur en 2012
Avec l'un de ses "meilleurs ennemis" lors de sa remise de Legion d'Honneur en 2012

En ce qui me concerne,  Rémi a été pour moi, mon guide discret et efficace lorsque j'ai pris mes fonctions à la SLN. Toujours là quand j'avais besoin d'un bon conseil, il m'a aidé et soutenu pendant toutes ses années à mieux défendre l'image et les salariés du Nickel dont il avait été le directeur des relations publiques une vingtaine d'années.
C'est aussi un grand journaliste que nous perdons, grand reporteur à Ouest France alors premier quotidien français, il aimait nous faire partager ses souvenirs d'interviews exceptionnelles de chefs d'Etat et de hautes personnalités qui ont marquées sa carrière et sa vision de l'homme et de la politique.
Jusqu'au bout il aura été un vrai journaliste à toujours essayer de comprendre et d'analyser les dessous des décisions politiques invisibles aux yeux de certains,  pour cela la Nouvelle-Calédonie était un terrain de jeu inépuisable.. ses avis, conseils et tribunes nous manqueront. Rédacteur en chef de la fameuse France Australe devenue plus tard Les nouvelles calédoniennes, sa plume et son esprit ont été appréciés par tous, même par ceux dont il affrontait les idées. Grand homme de presse et grand homme tout court, il nous manquera ! Remi était la quintessence de ce que la France des Lumières a fait de mieux. Homme de foi et humaniste, républicain, il aimait la vie et le débat d'idée.
Ton petit rire lorsque tu prenais ton fameux médicament aussi ...veille sur nous Remi.

Amoureux des sports et du Nickel
Un pensée également sur son parcours en temps que mécène lorsqu'il était à la SLN, notamment dans le sport, le cyclisme et la boxe  particulièrement . Les calédoniens peuvent le remercier de son soutien au cours de 3 décennies. Amoureux de sport, de l'effort, il a aidé à monter le premier tour de Nouvelle-Calédonie, les plus grands combats de boxe.
Je lui avais demandé de mettre sa mémoire à contribution lors des éditions des deux livres de la SLN sur le centenaire de Doniambo et les 130 ans de la SLN et  sur celui sur le sport, sorti à l'occasion de NC2011 et qui retraçait l'implication de la SLN auprès des associations sportives et notamment du temps de Remi. Les calédoniens lui doivent beaucoup, certains s'en souviennent. Ardent défenseur de l'"esprit du Nickel", de la SLN , de ses salariés et de ses actionnaires, il était toujours prompt à dégainer des arguments pour rendre hommage à l'épopée du Nickel, aux hommes et femmes qui ont construit ce pays qui est devenu le sien.

La remorque qui a renversé Rémi devant le Mac Do Nouméen. © NCPresse
La remorque qui a renversé Rémi devant le Mac Do Nouméen. © NCPresse

Florence Dhie



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte