Connectez-vous

Qu'est-ce que la classification des fruits et des légumes ?

Vendredi 3 Août 2018

Les membres de l’Interprofession Fruits et Légumes de Nouvelle-Calédonie (IFEL) déploient une nouvelle action pour répondre aux demandes fortes des consommateurs: la classification des fruits et des légumes selon leurs aspects visuels et leurs tailles.
Bénéficiant de la richesse des travaux de la Chambre d’Agriculture, de l’ERPA, d’Arbofruits et de la forte implication des professionnels : producteurs, distributeurs, consommateurs et des experts, nous sommes fiers de lancer la phase pilote pour classifier les fruits et légumes. Cette phase test de cinq mois sera mise en œuvre auprès de plus de dix producteurs, une coopérative et six points de vente volontaires.




Cette étape est cruciale pour la filière fruits et légumes : elle nous permet de poser les fondements préalables pour répondre au mieux aux besoins de consommateurs.

C’est avec une grande énergie que les professionnels œuvrent depuis plusieurs mois pour vous proposer ces trois catégories de fruits et légumes. Nous les remercions vivement.

Trois catégories différentes sont présentées en magasins :
• Catégorie 1 : beaux fruits et légumes calibrés, avec parfois quelques défauts
• Catégorie 2 : fruits et légumes calibrés, avec des constats d’impacts, de tâches, de
piqûres
• Catégorie 3 : fruits et légumes avec des marques importantes et/ou hors calibre

Les professionnels de l’interprofession fruits et légumesont élaboré une grille de classification, simple et claire pour les consommateurs et professionnels.

Consommateurs : où retrouver ces 3 catégories ?
A la récolte, les producteurs trient les fruits et légumes qui sont proposés dans les six points de vente suivants :
• Korail Païta
• La Printanière, chez Korail Pont des Français
• Super U Auteuil
• La Boutique des producteurs au Marché de Boulari
• Les Primeurs du Caillou Magenta
• Simply Market Michel Ange.

Dans ces magasins, salade, tomate, concombre, courgette sont triés selon la grille de classification.
Au cours de la phase test, d’autres fruits et légumes pourront faire l’objet de classification, tels que : aubergine, chou, carotte, oignon, lime, ananas, orange, pomelo, banane et poivron et mandarine.

Consommateurs : comment contribuer à la phase test ?
L’objectif de la phase test est d’ajuster le dispositif, au vu des suggestions d’amélioration. Consommateurs, cette « phase test » est importante et votre avis nous est précieux !
Exprimez-vous par message privé via la page Facebook de l’IFEL : ifel.nc ou sur le site Internet : www.ifel.nc pour partager vos commentaires ou également en magasin, en répondant à notre enquête.
Toutes vos remarques constructives sont les bienvenues !

Quels sont les intérêts ?
Pour les consommateurs :
• Disposer de produits homogènes
• Obtenir des produits adaptés aux différentes attentes et préférences des
consommateurs
• Obtenir une segmentation de marché
• Faciliter la mise en place de la traçabilité.

Pour les professionnels :
• Contribuer à la production de fruits et légumes plus adaptés aux besoins des consommateurs
• Assurer une cohérence dans la présentation des produits et valoriser les produits déjà triés en amont
• Etablir un langage commun en identifiant les produits de manière objective et ainsi faciliter la transparence des transactions.

Pourquoi déployer ce projet maintenant ?
Caractériser les fruits et légumes selon une norme commerciale constitue un des principaux piliers préalables au déploiement d’actions en faveur des consommateurs. C’est pour cette raison que la mise en place de la classification des fruits et légumes est essentielle pour les membres de l’IFEL. Il s’agit de bâtir les bases de futures actions.

Quelle est la durée de la phase test ?
La phase test débute le 1er août 2018. Elle durera jusqu’en décembre 2018.
L’IFEL doit s’assurer que le dispositif correspond aux attentes des consommateurs et des professionnels. Le dispositif doit être affiné et pour cela, la meilleure méthode est de se confronter suffisamment longtemps à la réalité.

Et après cette phase test ?
En fonction des retours des consommateurs et des professionnels, la grille de classification évoluera et le dispositif sera progressivement étendu.
Des formations seront proposées aux personnels intéressés, à chaque maillon de la filière. Les modalités de contrôle seront également précisées.

Quelle est la différence entre les catégories de fruits et légumes et les signes de qualité ?
Adoptée par le congrès en janvier 2017, une loi de pays officialise six signes de qualité1 en Nouvelle-Calédonie. Chaque signe de qualité correspond à une démarche précise, relative au mode de production, au savoir-faire, à la qualité organoleptique ou encore à la mise en œuvre de mesures en faveur de l’environnement. Les catégories correspondent à une classification en fonction de leur aspect visuel et leur taille.
Lors de la phase pilote, des produits labellisés (Agriculture Responsable, Biopasifika...) peuvent être également classés par catégorie. Par exemple, des aubergines certifiées Biopasifika peuvent être étiquetées « catégorie 3 » si elles sont difformes ; des courgettes légèrement marquées et labellisées Agriculture Responsable seront classées en « catégorie 2 ». Les signes de qualité et les catégories se juxtaposent.
 


IFEL : qui sommes-nous ?
Crée en novembre 2015, l’Interprofession fruits et légumes de Nouvelle-Calédonie encourage la consommation des fruits et légumes, en priorité locaux. L’IFEL NC rassemble et représente des professionnels de la filière, de la production, de la transformation, de la distribution, de la restauration et de la consommation.

Le Gouvernement, les trois Provinces, la Chambre d’agriculture, la Chambre de Commerce et d’Industrie, le cluster Cap Agro, UFC Que Choisir, AFOC, l’ERPA, l’OCEF et la FCTE sont également associés aux travaux.
Qu’est-ce qu’une interprofession ?
Une interprofession est le regroupement de plusieurs structures professionnelles engagées dans un secteur économique commun. Elle a pour objectif de conduire des actions dans l’intérêt de tous les maillons d’une filière : production, transformation, commercialisation, distribution, consommation.

Source IFEL



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte