Connectez-vous

Psychose et théorie du complot, les deux alliées du combat indépendantiste.

Mardi 19 Mai 2020

Daniel Goa dans une lettre adressée aux Calédoniens exprime sa colère et son mépris envers l’Etat et ses représentants en Nouvelle-Calédonie.
Cette longue missive dénonce aussi bien des lois prises par le gouvernement national comme des rumeurs locales entrecoupées de rappels historiques douteux nous rappelant à nos heures les plus sombres.




Pour Générations NC cette déclaration n’a aucunement l’intention d’améliorer la gestion de la crise sanitaire sur le territoire. Il s’agit purement et simplement d’une stratégie politique pré-réferendaire.
Le plus vieux parti Calédonien, par la voix de son Président, semble en effet inquiet à l’idée que les Calédoniens aient compris que l’Etat a grandement contribué à la lutte sanitaire comme à la relance économique.
Cette crise arrive en effet au pire moment pour les indépendantistes puisqu’elle vient rappeler qu’en cas d’indépendance nous aurions été incapables de trouver les financements nécessaires au maintien de notre économie et donc de notre modèle social.
Nous souhaitons donc que l’Etat et le gouvernement collégial de Thierry Santa s’expriment avec la plus grande transparence sur les accusations du président de l’Union Calédonienne de manière à rassurer le peuple Calédonien.
Cela devrait inciter les responsables politiques indépendantistes à plus de modération dans leurs déclarations. Le combat idéologique ne doit pas se faire sur la psychose et la théorie du complot.
Les Calédoniens méritent un débat référendaire d’une autre tenue.
Nicolas Metzdorf

SourceGeneration NC



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | La vie des associations