Connectez-vous

Pierre Bretegnier commente les déclarations de Philippe Gomès à l'Assemblée Nationale

Vendredi 16 Janvier 2015

Le marché de dupes et ces conséquences

Gomès a dû beaucoup rire de Frogier et Yanno, les dupes du contrat de gouvernance «solidaire».

Ils leur a dit je prends la province Sud et je vous laisse le gouvernement (à Frogier via Ligeard) et le Congrès (à Yanno). Et ils ont accepté! … oubliant que le président de la province Sud est élu pour cinq ans alors que la présidence du gouvernement est sur un siège éjectable (on l'a vu) comme la présidence du Congrès, renouvelable chaque année. Pour la gestion de la province Sud, ils leur a dit je vous donne une vice-présidence (à Brial) mais je prends Promosud et ils ont accepté! … oubliant qu'un vice-président n'a aucun pouvoir et peut se faire retirer sa signature a tout moment, alors que Promosud a la main sur les casinos, l’hôtellerie et le nickel (via la STCPI).

Résultats attendus et confirmés:Cynthia Ligeard éjectée de la présidence du gouvernement, Bernut éjecté de la STCPI, Duteïs éjecté de Promosud, Volmër éjecté du casino. Ce sera bientôt le tour de Yanno et Brial... sauf s'ils sont gentils avec Gomès. Problème inattendu: Frogier fait enfin de la résistance en refusant de voter pour une présidence Calédonie Ensemble au gouvernement.

Conséquence: le pouvoir est aux mains du Congrès, qui peut prendre l’initiative des lois. On peut donc s'attendre à un blocage de CE pour obliger le gouvernement de la République à dissoudre le Congrès et à provoquer de nouvelles élections. Gomès demandera les pleins pouvoirs aux électeurs sous peine d'une Calédonie ingouvernable.

Si Frogier et Yanno n'arrivent pas à s'allier dans une seule UMP il faudra effectivement s'attendre soit à une Calédonie ingouvernable, soit à une dictature Gomès.

PB




PB



Archives du web