Connectez-vous

Philippe Blaise prône l'union sacrée des non-indépendantistes

Dimanche 2 Février 2014

La position des leaders de l'Union pour la Calédonie dans la France est extrêmement claire sur le sujet des relations entre loyalistes et indépendantistes après les provinciales.
Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour qu'émerge une majorité loyaliste, incluant tous les partis, donc CE et le Rassemblement, après le 4 mai et le choix électoral des calédoniens.
Cela sera très compliqué mais nous nous y engageons car la Nouvelle-Calédonie a besoin de retrouver une majorité durable pour assurer la stabilité de nos institutions, et le retour de la confiance des investisseurs.
Non seulement la majorité loyaliste doit présider le gouvernement, mais il faut faire élire un loyaliste à la présidence du Congrès, en refusant les guerres fratricides.
L'élection d'un Roch Wamytan, qui aujourd'hui oeuvre pour exclure des milliers de personnes de la liste spéciale, avec l'aide complaisante de l'Etat, n'est plus acceptable.
Il n'est plus acceptable que des partis qui se disent opposés à l'indépendance fassent alliance avec des partis indépendantistes par calcul pour avoir le pouvoir.
Ces stratégies ont systématiquement affaibli le camp loyaliste et fait le jeu des indépendantistes.
Sur ces sujets l'Union a une position sans ambiguité. Je souhaite qu'il en soit ainsi chez les autres partis loyalistes dont les leaders doivent clarifier leurs positions dès maintenant.



Philippe Blaise prône l'union sacrée des non-indépendantistes

Source : page facebook de Philippe Blaise



Archives du web