Connectez-vous

Ouverture du Grand Débat post Covid-19

Vendredi 31 Juillet 2020

Face aux impacts de la crise sanitaire, le gouvernement lance, avec les Chambres consulaires, une nouvelle série de débats, véritable espace d’échanges pour les acteurs économiques. Objectif ? « Être au plus près des problématiques des entrepreneurs et des salariés », a annoncé Christopher Gygès, en charge de l’économie et cheville ouvrière de cette action.



En cinq rencontres dans les trois provinces, le premier Grand Débat entreprises avait réuni, entre septembre et octobre 2019, plus de 600 personnes et contribué à construire la loi du pays de soutien à la croissance de l’économie calédonienne. « Nous avions promis que ce ne serait pas une opération "one shot", a rappelé Christopher Gygès. Ce nouveau Grand Débat s’inscrit dans un contexte particulier, après la période du Covid-19. Un plan de sauvegarde, mis en place avec l’État, les provinces, et l’aide des Chambres consulaires, a réussi à préserver l’emploi, tandis que certains dispositifs ont été prolongés. Nous devons maintenant travailler sur la relance économique et le soutien à la croissance de l’économie calédonienne », a insisté le membre du gouvernement en charge de l’économie.  

Appel à la participation

À travers trois débats à Bourail, Koné et Nouméa – puis probablement à Lifou – l’idée est de mesurer les difficultés rencontrées par les entrepreneurs et les travailleurs lors de cette crise et de recueillir les propositions de soutien et de relance économique. « Une entreprise artisanale sur cinq a dû arrêter complètement son activité pendant le confinement. C’est tout un pan de l’économie qui a été fragilisé par la crise du Covid-19, a alerté Daniel Viramoutoussamy, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat. Il est important que les artisans participent massivement à ces rendez-vous pour faire part de leurs difficultés et de leurs besoins afin d’adapter les politiques publiques rapidement ».
Des mesures connectées à la réalité

Les élus des collectivités et les représentants des administrations sont également conviés à ces échanges qui seront animés par Christopher Gygès. « La méthode est la même qu’il y a un an : mener une campagne de terrain pour prendre des mesures concrètes et connectées à la réalité des Calédoniens », a résumé le membre du gouvernement. Une expérience qui avait porté ses fruits pour David Guyenne, président de la Chambre de commerce et d’industrie. « De nombreux entrepreneurs ont été satisfaits de voir que les orientations de la loi de soutien reprenaient leurs préoccupations. Toutefois, nous sentons que les chefs d’entreprises ont un grand besoin de partager leur expérience de cette crise et de voir une accélération sur certains sujets tels que la simplification administrative. »
Le président de la Chambre d’agriculture encourage également ses ressortissants à participer au Grand Débat : « Même si les agriculteurs ont pu rebondir et continuer à produire pendant la crise, nous devons jouer collectivement et travailler ensemble solidairement pour préparer demain », a souhaité Gérard Pasco. Cette crise sanitaire est aussi l’occasion d’une remise en question. « Les mesures que nous allons prendre seront les prémices d’une refondation de notre modèle économique pour l’inscrire davantage dans une démarche de développement durable », a indiqué Christopher Gygès.

Les étapes du Grand Débat post Covid-19

- Bourail : mardi 28 juillet à 17 h 30 (salle Le Colisée)

- Koné : mercredi 29 juillet à 17 h 30 (salle Au Pitiri)

- Nouméa : mercredi 12 août à 18 h (salle d’honneur de la mairie)

Source gouvernement



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | La vie des associations