Connectez-vous

Objectif atteint pour la conférence économique et sociale

Lundi 14 Octobre 2019

La conférence économique et sociale, qui s'est tenue le 9 octobre à Paris, a réuni près d'une quarantaine de représentants calédoniens et des services de l’État. Ses conclusions ont été présentées lors d'une séquence dédiée au 19e Comité des signataires avec une annonce phare : l’apport de 9 milliards de francs supplémentaires aux collectivités calédoniennes via les contrats de développement.





Réunis à la Maison de la Nouvelle-Calédonie, les partenaires calédoniens ont pu exprimer directement leurs demandes et leurs propositions aux services de l'État en matière de relance économique et sociale, comme l'avait souhaité le Premier ministre Édouard Philippe au lendemain du référendum de 2018. « Tous les participants ont évoqué les différents sujets qui les intéressaient face aux représentants de l’État qui ont apporté un certain nombre d’éléments de réponse (…) », a indiqué le président du gouvernement Thierry Santa à l'issue de la conférence économique et sociale dont il était à l’initiative. Parmi les premières annonces, ont été actés sur le volet social la mise en place d'un groupe de réflexion pour l'élaboration d'une politique carcérale adaptée et le partage du financement d’une étude sur les violences faites aux femmes. Sur ce sujet, la Nouvelle-Calédonie pourrait également être précurseur dans la mise en place du bracelet électronique anti-rapprochement. Concernant le soutien aux entreprises, la mise en route de Bpifrance sur le territoire, l'épargne, les questions bancaires et de défiscalisation feront l'objet d'une attention particulière avec la constitution de groupes de travail ou la tenue de réunions régulières.
Neuf milliards de francs supplémentaires

Transition écologique et numérique, simplification administrative, évaluation des politiques publiques, numéro d'identification unique pour le système de santé... Autant de sujets abordés pour lesquels les représentants calédoniens devraient obtenir un accompagnement. Toutefois, le dossier très attendu concernait les contrats de développement 2017-2021 avec la question du redéploiement des crédits de l’État. Actés lors du Comité des signataires, qui s'est tenu le 10 octobre, neuf milliards supplémentaires seront débloqués qui « vont permettre de financer de nouvelles opérations », a annoncé avec satisfaction le président du gouvernement Thierry Santa après la séquence consacrée au développement économique et social. Ces projets, évoqués la veille durant la conférence, seront notamment liés à la jeunesse et à l'enseignement. Cette décision devrait se traduire par la prolongation d'un an des contrats de développement, avec la signature d'un avenant avant la fin de l'année.

Quels participants à la conférence ?
Ouverte et clôturée par Rock Wamytan en qualité de président de la Maison de la Nouvelle-Calédonie, la conférence économique et sociale en amont du Comité des signataires a notamment réuni du côté calédonien, les membres du gouvernement Vaimu'a Muliava, Yoann Lecourieux et Christopher Gygès, le secrétaire général du gouvernement Alain Marc, la présidente de la province Sud Sonia Backès, le président du Conseil économique et social Daniel Cornaille, la présidente de la Chambre de commerce et d’industrie Jennyfer Seagoe et des représentants des acteurs économiques tels que le patron du Medef-NC, Daniel Ochida. Pour l'État, le haut-commissaire Laurent Prévost était entouré du conseiller de la ministre des Outre-mer, Afif Lazrak, de représentants du ministère de la Justice ou encore de la direction générale des Outre-mer.

Objectif atteint pour la conférence économique et sociale

Source gouvernement



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | La vie des associations