Connectez-vous

Nouvelle-Calédonie : Mort de Charles Pidjot, signataire charismatique des Accords de Matignon et de l’ Accord de Nouméa.

Mardi 11 Septembre 2012

Né en 1962 à la Tribu de la Conception au Mont Dore, près de Nouméa, Charles Pidjot signataire de l'Accord de Nouméa, neveu de l'ancien député Roch Pidjot, est décédé ce mardi 11 septembre brutalement des suites d’une maladie, au Vanuatu.

Il avait été, ces dernières années, l'artisan du rapprochement entre une partie des indépendantistes et des loyalistes calédoniens.



Charly Pidjot lors de la marche indépendantiste du 14 juillet 2012 - © Frédéric Dhie - NCPresse
Charly Pidjot lors de la marche indépendantiste du 14 juillet 2012 - © Frédéric Dhie - NCPresse
Président de l'Union Calédonienne, première composante du FLNKS, héritier d’une dynastie d’hommes politiques kanaks autonomistes puis indépendantistes, Charles Pidjot était le président du premier parti calédonien, membre du FLNKS, l’’Union calédonienne.
 
Depuis 2007, date de son élection à la tête du parti, il a fait sienne et remis sur le devant de la scène la devise de l’UC : « deux couleurs, un seul peuple ».
En  2010,  il  se rapproche de son meilleur "ennemi" loyaliste,  le rassemblement UMP, pour sortir des antagonismes stériles et tenter avec Pierre Frogier, alors député de Nouvelle-Calédonie un geste symbolique fort en vue de la sortie des accords de Nouméa : c’est la reconnaissance mutuelle, le partage du pouvoir au sein des institutions et la montée cote à cote des deux drapeaux :  tricolore et identitaire kanak.
Imaginé comme la suite de la poignée de mains entre Jean-Marie Tjibaou et Jacques Lafleur en 1988,  ce geste de reconnaissance réciproque approuvé  par le Président de la République Nicolas Sarkozy, s'était déroulé en présence du premier Ministre François  Fillon en visite sur le Territoire.
Le Haut commissaire de la République salue en Charles Pidjot « un homme de conviction, très attaché à la démocratie » . Charly Pidjot comme il était appelé,  n’en était pas moins un fin politique,  respecté de tous.
L’ensemble de la classe politique et la population saluent unanimement l’esprit responsable et visionnaire de cet homme, hors du commun, dont la sagesse  et le courage manqueront  certainement pendant la période 2014/2018 de la sortie de l’accord de Nouméa.
 

 


Florence Dhie



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune