Connectez-vous

Nouvel an chinois : les prévisions des maîtres feng shui pour l'année du chien

Lundi 19 Février 2018

Les 12 prochains mois seront tout sauf une promenade de santé pour les dirigeants de la planète, si l'on en croit les prédictions des maîtres feng shui de Hong Kong, sur l'année du chien qui s'annonce dans le calendrier lunaire chinois. Né en 1946, autre année du chien, le président américain Donald Trump risque d'être confronté au mauvais sort, car son animal s'affronte au canidé de 2018, expliquent ces géomanciens respectés, alors que la Chine célèbre vendredi l'entrée dans la nouvelle année.



Nouvel an chinois : les prévisions des maîtres feng shui pour l'année du chien

L'art du feng shui – qui signifie vent et eau – a toujours une grande influence en Asie. Les habitants suivent ses principes pour arranger leur logement ou leur bureau et prendre des décisions, en espérant maximiser bien-être, chance et fortune. Il repose sur une philosophie ancienne qui considère que tous les événements sont le produit d'un subtil équilibre entre les cinq éléments qui forment l'univers : le métal, le bois, l'eau, le feu et la terre.
« Déséquilibres »

La date de naissance de Donald Trump fait de lui un « chien de feu », mais l'année 2018 est celle du « chien de terre », des éléments qui ne vont guère ensemble. D'après Mme Thierry Chow, qui pratique la divination dans l'ancienne colonie britannique repassée en 1997 sous tutelle chinoise, l'élément feu du signe de l'occupant de la Maison-Blanche va se consumer et affecter son état de santé.
Le feu représente aussi le discours et les propos du président américain pourraient provoquer « des vrais problèmes » avec des conséquences tangibles, dit-elle à l'Agence France-Presse. « Les éléments sont trop de feu et trop de terre, il y aura des déséquilibres dans sa destinée ». Thierry Chow utilise le système des neuf étoiles volantes de la tradition feng shui, fondé sur la position des constellations. Elle prédit des nouvelles tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord, affligée par la cinquième étoile, la plus maléfique.
Elle met aussi en garde contre une mésentente entre Donald Trump et la Chine, sur les questions épineuses du commerce et de l'économie. « La septième étoile tombe sur l'Est », l'Asie. « Cette étoile affecte la communication, elle provoque les ragots et les quiproquos. »
« Ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre »
À Hong Kong, le feng shui est omniprésent. Nombre d'habitants s'adressent aux maîtres feng shui pour décider de la date de leur mariage ou de l'achat d'un appartement. Les grandes entreprises emploient leurs propres consultants en feng shui qui leur prodiguent leurs conseils de décoration intérieure ou d'investissement. Chaque année, CLSA, l'une des principales maisons de courtage d'Asie, publie son propre baromètre feng shui un peu ironique sur le monde des affaires.
Pour 2018, les secteurs de l'Internet, des services et des technologies s'en sortiront haut la main, juge CLSA. Il s'agit d'industries « liées au feu » et elles tireront particulièrement bien leur épingle du jeu entre mai et juillet. Néanmoins, avec une Bourse de Hong Kong qui évolue en dents de scie, la maison de courtage conseille aux investisseurs de garder la tête froide durant l'année du chien. « Le chien représente la fidélité et le devoir, et symbolise la défense et la protection », dit-elle. « Les entrepreneurs doivent rester aux côtés de leurs clients les plus fidèles et les investisseurs feraient bien de ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre. »
Loin de la politique et de la finance, Mme Chow prédit un mariage réussi en mai prochain pour le prince Harry et l'actrice Meghan Markle. Dans le calendrier chinois, l'élément terre représente la royauté. Combiné à l'image de la bougie associée au mois de mai dans l'almanach traditionnel, tout concourt à une fête réussie, dit-elle. « Je pense que tout va très bien se passer. Le mariage va apporter des bonnes choses au pays et une bonne énergie au monde », conclut Mme Chow.
Le calendrier lunaire chinois se déroule sur un cycle de douze années et attribue à chacune un animal. Le chien succède au coq et précède le cochon dans ce cycle qui concerne plus d'un milliard de personnes en Chine, à Hong Kong, Taïwan, Singapour ou encore au Vietnam et la Thaïlande, où vit une importante minorité sino-thaï.

Lire l'article complethttp://www.lepoint.fr/monde/nouvel-an-chinois-les-previsions-des-maitres-feng-shui-pour-l-annee-du-chien-16-02-2018-2195372_24.php


Source Le Point/AFP



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte