Connectez-vous

Mise au point de STOP OGM Pacifique

Mardi 3 Juin 2014

En réaction à l’article publié par le Cri du Cagou « Marche contre Monsanto et dérive brune » repris sur les réseaux sociaux.
STOP OGM Pacifique condamne fermement l’attitude des cinq personnes qui ont profité de la manifestation de la Marche contre Monsanto du samedi 24 mai à Nouméa pour exécuter une « quenelle » lors d’une photo de groupe des marcheurs.



Mise au point de STOP OGM Pacifique
 
Nous déplorons que ces photos circulent sur les réseaux sociaux, et de nombreuses personnes les ont relayées (ce n’est pas notre association qui les a prises ou diffusées), ainsi que l’article de cagou.com, sans réaliser le contenu xénophobe qu’ils véhiculaient. Nous comprenons que des personnes soient choquées par ces images, et regrettons profondément cette polémique.
 
L’attitude de ces individus, et la (ou les) photo en question, ne reflètent en aucun cas le discours positif que nous essayons de transmettre. Notre association va à total contre-courant de toute mouvance ou esprit raciste, xénophobe, ou même conspirationniste. Bien au contraire, STOP OGM Pacifique, qui est par ailleurs strictement apolitique, porte des valeurs d’humanisme, de liberté, de démocratie, de solidarité, de partage, de diversité…
 
Nous invitons chacun à visiter notre site Internet pour le vérifier. Nous joignons à ce communiqué le message de Vandana Shiva (notre présidente d’honneur) que nous avons pris soin de lire lors de la Marche.
 
Deux cent personnes sont venues manifester contre la mainmise des biotechnologies sur les semences et notre alimentation, et l’absence de réglementation en Nouvelle-Calédonie. Aussi, nous espérons enfin que les personnes s’opposant à la mise en place de la loi sur les OGM ne feront aucune forme de récupération ou autres, de cette regrettable situation pour discréditer nos diverses actions et revendications.
 
 

Message de Vandana Shiva à l’occasion de la Marche contre Monsanto 2014
Je salue toutes les personnes rassemblées pour marcher contre Monsanto. Puissions nous rester solidaires !
 
Marcher CONTRE Monsanto, c’est marcher POUR la liberté et la démocratie, POUR la santé et la sécurité, POUR les semences et la biodiversité.
 
On me demande souvent pourquoi nous nous acharnons sur Monsanto.. Je réponds : ce n’est pas nous qui avons pris Monsanto pour cible, c’est Monsanto qui a pris pour cible notre liberté d’accès à la nourriture et aux semences, nos institutions démocratiques, et jusqu’à nos vies.
 
Monsanto a admis avoir rédigé le traité de l’OMC grâce auquel les semences sont re-définies comme la propriété intellectuelle de Monsanto. Et si Monsanto, fabriquant de poison, est devenu un géant de la semence qui contrôle la plus grande partie du marché, c’est grâce au système des brevets. En Inde, il contrôle plus de 95 % du marché des semences de coton, et l’extorsion de sommes faramineuses via les royalties a précipité nos petits paysans dans le piège sans issue de l’endettement. 284000 paysans indiens sont morts, poussés au suicide par leurs dettes liées aux semences et aux produits chimiques.
 
Monsanto et consors étaient à l’origine le la loi européenne sur les semences qui aurait rendu illicites la diversité et l’auto-production de semences. La dernière mandature a renvoyé la loi devant la Commission Européenne. Il faut tout faire pour que le nouveau Parlement ne vote pas cette loi.
 
Aux Etats-Unis, Monsanto a utilisé sa puissance financière pour porter atteinte au droit des citoyens à savoir ce qu’ils mangent. Actuellement, il fait pression sur l’Etat du Vermont car celui-ci a mis en
place une loi rendant l’étiquetage obligatoire. Et dernièrement, il a fait déposer au Congrès un projet de loi intitulé “Safe and Accurate Food Labelling Act” que tout le monde appelle “Dark” (Deny Americans the Right to know”, Dénier aux Américains le Droit de Savoir)
 
C’est n’est rien d’autre qu’une atteinte à la démocratie et à la liberté des hommes et des graines.
 
Alors qu’il annonce qu’il renonce à conquérir l’Europe, il intrigue pour pénétrer les pays de l’Europe de l’Est avec ses OGM. Et il pousse à la roue pour l’adoption de nouveaux traités tels que le TAFTA
afin d’attaquer les interdictions d’OGM qui sont la règle générale en Europe’ et pour obtenir une législation sur la propriété intellectuelle des semences plus contraignante.
 
Monsanto a déposé plus de 1500 brevets pour des variétés à l’épreuve des changements climatiques, dans le but de tirer profit de la crise environnementale….Et dernièrement, il a racheté la Climate Corporation, entreprise étudiant les risques climatiques pour les agriculteurs, afin de contrôler les données sur le climat et de les marchandiser.
 
Nous aspirons à la liberté des semences, la liberté de se nourrir, et la dénocratie sur terre, parce que toutes les créatures de la planètes sont libres et ont le droit d’être protégées, par le partage, le soin attentif, par l’amour et la compassion, en créant l’abondance pour tous.
 
On ne peut pas laisser la cupidité et la violence d’une entreprise détruire la vie dur terre, la vie de nos paysans, la vie de nos enfants.
 
C’est la raison pour laquelle nous marchons contre Monsanto.
 
Dr Vandana Shiva
 
Prix Nobel alternatif

Frédéric Dhie



Archives du web