Connectez-vous

Milakulo Tukumuli explique son rapprochement avec l'UC FLNKS pour l'élection de Rock Wamytan, dans un communiqué

Vendredi 24 Juillet 2020

Le 24 mai 2019, Rock Wamytan avait été élu président du Congrès en tant que candidat unitaire des indépendantistes. Élu au second tour à la majorité absolue, l’Éveil Océanien ; après avoir soutenu Sonia Backes à la présidence de la province Sud, avait voté en faveur du candidat indépendantiste ; ce vote a été suivi par celui en faveur de Thierry Santa le portant ainsi à la présidence du gouvernement.
Tous ces choix ont été guidés par le respect des équilibres et de la démocratie.
Aujourd’hui, dans une logique de cohérence politique et de continuité, nous avons choisi de porter de nouveau nos voix pour le candidat Rock Wamytan tout en formant une liste inter-groupes avec l'UC-FLNKS.



Milakulo Tukumuli  explique son rapprochement avec l'UC FLNKS  pour l'élection de Rock Wamytan, dans un communiqué
Depuis sa création en mars 2019, L’Éveil Océanien a toujours aspiré à faire évoluer la politique calédonienne en bougeant les lignes, afin de proposer une alternative à la bipolarisation politique dans laquelle la Nouvelle Calédonie est ancrée depuis plus de 30 ans.
La position singulière de « groupe charnière » de l’Éveil Océanien au Congrès a pour dessein de rechercher les équilibres tant dans les institutions que dans la mise en œuvre des politiques publiques.
Et, notre vote lors de cette séance solennelle s'inscrit dans cette exigence d'équilibres et dans la continuité de l'action politique initiée par Rock Wamytan durant cette mandature 2019-2020, à la fois dans la valorisation de la première institution du pays que dans son rapprochement avec le citoyen calédonien.
Pour autant, il demeure important de souligner que féliciter le travail d'un indépendantiste et le reconduire dans ses fonctions, ne fait pas de L'Éveil Océanien un parti indépendantiste.
Il est utile de rappeler que c'est grâce aux suffrages d'une coalition regroupant le Rassemblement-UMP, Avenir en Confiance et deux partis indépendantistes, l'UC et le parti Travailliste, que Mr Rock Wamytan avait été élu pour la première fois président du congrès en août 2011.
Ce sont aujourd’hui ces mêmes partis réunis sous la bannière de l'AEC qui crient au scandale quand l’Éveil Océanien vote pour Mr Rock Wamytan.
« Le désordre ou le manque de mémoire peuvent troubler la vie, en aigrissant l'humeur ». Faut-il encore rappeler que L'Éveil Océanien a soutenu et voté pour Mme Sonia Backes à la présidence de la Province Sud, et a fait une alliance avec l’AEC, pour l’élection de Mr Thierry Santa à la présidence du gouvernement.
Aujourd’hui, c'est toujours dans cette volonté de rééquilibrage que L'Éveil Océanien, fidèle à ses engagements et à ses fondamentaux, effectue la même démarche avec l’UC-FLNKS en formant une liste inter-groupes au Congrès ; ce qui n'est nullement synonyme d'alliance mais se rapportant à une nouvelle représentativité proportionnelle et une légitimité de travail et de responsabilité au sein des commissions.  
Quoi de plus normal que de poursuivre cette approche, initiée l’année dernière.
Dans tous les cas, il est une constante que notre mouvement demeurera libre, et nous continuerons d'apporter notre contribution pour sortir la Nouvelle-Calédonie des logiques d'affrontement des deux blocs qui font régresser notre pays.
Il y a plus de 30 ans, la FNSC avait montré le chemin du partage et de la vraie réconciliation ; une main tendue qui avait alors été refusée par les calédoniens conservateurs et ce n'est que quelques années plus tard que Jacques Lafleur et Jean Marie Tjibaou, dans leur poignée de main, avaient concrètement ouverts la voix à la fraternisation, au rapprochement et à la paix.
Aujourd'hui, L’Éveil Océanien ; contrairement à ce que l'on veut faire croire dans ce qui peut être assimilé à un lynchage politico-médiatique et une lapidation ethnique, s'inscrit dans une symbolique parallèle à la poignée de main et à la levée des deux drapeaux initiée par Pierre Frogier ; ces initiatives n’ayant pas fait d’eux des indépendantistes.
Récemment, c'est aussi le Medef qui a donné l'exemple en choisissant d'élire un kanak de confession indépendantiste à la présidence de la fédération ; un fait historique qui avait été acté et accepté par la population sans autant de tapage médiatique.
Siégeant avec l’AEC dans l’exécutif provincial, en tant que 3ème vice-président, j’affirme vouloir poursuivre un partenariat intelligent et perspicace qui doit rester digne de bon sens, dans la gestion de cette collectivité où vivent 75% des Calédoniens.
L’Éveil Océanien, pluriculturel et pluriethnique, considère n'avoir aucun ennemi mais que des partenaires. La liberté fait partie des valeurs républicaines françaises, avec pour substantif le respect ; pilier des valeurs océaniennes. 
Nous les porterons toujours dans nos positions et nos interventions.

Milakulo Tukumuli 
Président de L’Éveil Océanien






 

Source L'Eveil Oceanien



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | La vie des associations