Connectez-vous

Mettre un terme à la violence scolaire

Lundi 3 Octobre 2016

Mercredi 28 septembre, le président du gouvernement a reçu une délégation du personnel enseignant de l’UT CFE-CGC, mobilisée pour dénoncer la violence en milieu scolaire.





L’actualité en fait régulièrement l’écho : le milieu scolaire est le théâtre d’une violence de plus en plus présente. Face à ce constat, les enseignants se sont rassemblés à Nouméa, Koné et Lifou pour demander la création d’un groupe de travail. Une délégation a été reçue par le président du gouvernement, Philippe Germain.

À l’issue d’un échange d’environ heure, ce dernier s’est exprimé en faveur de ce projet. « Nos interlocuteurs  nous ont demandé de constituer un groupe de travail sur ce problème, a-t-il déclaré. Nous leur avons répondu que nous étions totalement solidaires et parfaitement conscients des difficultés rencontrées par les enseignants. Nous travaillons sur ces questions qui s’intègrent dans l’une des orientations du projet éducatif et dans la création du service civique (…) Il s’agit  bien d’une problématique transversale qui implique de trouver une réponse commune avec les provinces, que ce soit dans le sport, la santé ou l’éducation. »

Les représentants syndicaux du personnel enseignant se sont pour leur part montrés satisfaits. « Notre appel a été entendu », a confirmé le président de l’UT CFE-CGC.

Source gouvernement



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte