Connectez-vous

MIL : Un cap franchi avec le soutien de la province Sud

Vendredi 19 Septembre 2014

Ce jeudi 18 septembre marque l’inauguration officielle du dispositif "Cap Mobilités" de la MIJ soutenu par la province Sud qui vient d’accorder 20 millions pour soutenir le projet.
L’annonce en a été faite en présence de tous les jeunes concernés cette année par les échanges, à l’Hôtel de la province Sud, par Silipeleto Muliakaaka et Martine Lagneau, respectivement président de la MIJ et 1ère vice-présidente de la province Sud en charge du développement économique et de l’insertion professionnelle.




MIL : Un cap franchi avec le soutien de la province Sud
 
 
« Porté par la Mission d’Insertion des jeunes (MIJ) pour la province Sud, le dispositif Cap Mobilités fera la démonstration par la preuve de sa pertinence sur cette année scolaire européenne 2014/2015 », a précisé Martine Lagneau. Profitant des différents programmes élaborés par la MIJ, ce sont aujourd’hui 19 jeunes Calédoniens sur le départ qui ont reçu des mains de la collectivité leur billet d’avion.
 
Partir pour mieux revenir
 
Le premier s’envolera le 21 septembre prochain, les autres décolleront de manière échelonnée sur les trois semaines suivantes. Ils sont six à quitter le Caillou pour La Réunion, une grande première qui a valeur de test pour ce nouveau partenariat qui a nécessité trois ans de négociations. Et ils sont trois pour chacune des destinations suivantes : Italie (Sicile), Irlande, Malte, Espagne (Tenerife). Des îles, proposées dans le cadre du programme Îliens européens. Laetitia, elle, partira pour la Roumanie dans le cadre du Volontariat européen. Au programme : 1 mois d’initiation à la langue et 4 mois d’immersion sociale.
 
La MIJ accompagne le jeune
 
La MIJ a donc œuvré pendant 4 ans pour être en mesure de proposer aujourd’hui différents programmes. Différents partenariats concrétisées sur fonds européens, l’Europe finançant 70 % de l’enveloppe globale. Pour la première fois cette année, la province Sud participe directement au dispositif en versant 20 millions de francs.
 
Après avoir « détecté » les jeunes,  la MIJ les a accompagnés dans la préparation de leur dossier, et les suivra jusqu’au terme de leur mission. Pour Silipeto Muliakaaka, président de la MIJ,« l’essentiel  du travail consiste à donner une impulsion au départ, la MIJ est là pour donner envie d’avoir envie ».

La province Sud au Forum de la Mobilité

MIL : Un cap franchi avec le soutien de la province Sud
La deuxième édition du Forum de la Mobilité, organisé par le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, s’est tenue les 15 et 16 septembre au Sheraton de Deva, à Bourail, en avant première de la « semaine européenne de la Mobilité ».
200 participants, issus des institutions (élus et techniciens) et du secteur professionnel des transports et de la mobilité ont été invités à réfléchir sur deux thèmes : la gouvernance et le financement d’une politique de transport à l’échelle du territoire.
 
Dans le Sud, comme ailleurs, les compétences  en matière de mobilité et de transports sont partagées. Les infrastructures principales intercommunales reviennent à la province Sud, par le biais de sa direction de l’Équipement (DEPS) – pour le terrestre et le maritime – et à sa direction du foncier et de l’aménagement (DFA) - pour l’aérien. Le transport public terrestre de l’agglomération, pour sa part, relève du Syndicat Mixte des Transports Urbains (SMTU), dont la province Sud est membre. Gil Brial, deuxième vice-président en charge de l’aménagement du territoire, Vincent Gislard, secrétaire général chargé de ce secteur, et Mireille Münkel, la directrice de la DEPS, ont emmené la délégation provinciale rencontrer et débattre avec ses homologues et autres partenaires de ce vaste secteur.
 
Le défi de la province Sud
 
Selon Gil Brial, « les enjeux de la mobilité sont  à la fois sociétaux, économiques et environnementaux. Pour relever ces défis, une véritable vision d’avenir pour les transports de demain en Nouvelle-Calédonie est indispensable. Voilà pourquoi la province Sud s’est engagée sur de grands dossiers structurants ».
 
Mireille Münkel illustre le propos : « Le maillage performant des infrastructures routières dans le Grand Nouméa et l’amélioration de la desserte - aérienne et maritime - de l’Ile des Pins sont deux exemples de nos priorités à la DEPS pour donner corps au véritable “droit à la mobilité” mais également « choix de mobilité » que nous voulons offrir aux Calédoniens ».
 
L’amélioration des réseaux de transports à l’échelle du pays
 
Ce Forum de la Mobilité vient en prolongation des travaux engagés en 2012 pour définir le Schéma Global des Transports et de la Mobilité du pays (SGTM), dans une démarche partagée avec toutes les institutions calédoniennes et tous les acteurs du transport, publics ou privés.
 
Problématique globale : la densification de population sur l’agglomération de Nouméa passe par une vraie amélioration des transports publics et une fluidification des réseaux dans l’intérieur et les îles.
 
Le premier Forum de la Mobilité avait rassemblé plus d’une centaine de personnes les 16 et 17 septembre 2013 à Nouméa.
 
 

Frédéric Dhie



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte