Connectez-vous

Leur projet éco-citoyen ? Prévenir la violence

Mardi 24 Juillet 2018

Le 3e forum JDD (Jeunesse & Développement Durable) fédère cette année encore collèges et lycées de la province Sud autour de projets mettant l’environnement et le vivre-ensemble à l’honneur. Avant l’étape de mi-parcours prévue ce 21 juillet, les établissements reçoivent la visite de leurs référents.



En cette année décisive pour le pays, le dispositif provincial JDD a opéré un recentrage sur l’importance du vivre-ensemble dans les collèges et lycées. Les projets consacrés au recyclage ou à la biodiversité côtoient désormais des initiatives visant à l’amélioration des conditions de vie dans des établissements parfois secoués par des épisodes de violence individuelle ou collective.

L’an dernier, le collège Louis-Léopold Djiet à Bourail avait travaillé sur le reboisement d’une parcelle de forêt sèche. Cette année, avec le mot d’ordre « Se respecter soi-même pour respecter les autres », trois élèves se sont emparés du projet JDD en mode « prévention de la violence ». Une thématique qui fait écho à la démarche du collège qui a interdit les téléphones portables depuis la rentrée et qui met en place depuis peu des ateliers de formation à la médiation pour ses élèves.

Les élèves parlent aux élèves

Jeanny Bège, le Conseiller Principal d’Education (CPE), fêtera l’an prochain sa vingtième rentrée au collège, qui compte 334 élèves : « Aujourd’hui, il n’y a pas un établissement scolaire du pays qui échappe à la violence, souligne-t-il. Cela va de la violence verbale, physique, au harcèlement, voire au cyber-harcèlement… A nous de mettre en place des mesures pour lutter contre. Avoir des élèves qui participent à ce type de dispositif, c’est bénéfique pour eux et pour l’établissement. Ce sont les élèves qui parlent aux élèves, et non des adultes. Généralement ça passe mieux. »
Andie en 3e, Mayanna en 5e et Cameron en 4e ont ce matin-là rendez-vous avec le CPE, Stéphanie Debels sa collègue de l’internat, Audrey Letocart, référente des projets JDD sur les communes du nord de la province Sud, et Aurélie Manaute, psychologue à la DPASS venue de Nouméa pour guider les élèves. « J’ai remarqué que beaucoup d’enfants dessinent bien dans notre collège, lance Andie. On pensait peut-être organiser un concours de dessins pour dénoncer la violence ! » Après une mise à jour sur l’état d’avancement du projet, adultes et jeunes porteurs de projets échangent sur la meilleure direction à donner à l’événement. Finalement, ils optent pour une journée, courant novembre, qui reprendrait l’esprit du forum JDD à l’échelle de leur collège : des ateliers (expression artistique, développement des compétences psychosociales, yoga et relaxation…) animés par des intervenants habitués à fréquenter le collège, ou sollicités pour l’occasion.

Audrey Letocart conclut l’entrevue par un récapitulatif des prochaines étapes dont devront s’acquitter les jeunes. Avant de leur lancer : « Je suis là pour vous aider à avancer, mais je ne vais pas organiser l’événement à votre place ! » Prochaine étape d’importance pour les jeunes : une journée de cohésion ce samedi 21 juillet, au Centre des activités nautiques, avec tous les établissements de la Province concernés par ces JDD 2018.

Source province Sud



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte