Connectez-vous

Les méduses sont de retour !

Mercredi 8 Août 2018

CONDUITE A TENIR EN CAS D’ENVENIMATION PAR CUBOMEDUSE
Un nouveau rassemblement de cuboméduses a été observé ce jour mardi 7 août sur le récif Aboré (intérieur du lagon).



Les méduses sont de retour !

Un précédent grand rassemblement ces animaux a été à l’origine de plusieurs cas d’envenimation, le dimanche 8 juillet 2018, dans l’Ouest du lagon calédonien. La récurrence du phénomène en Nouvelle- Calédonie semble donc bien obéir au calendrier lunaire, comme observé ailleurs dans le Pacifique Sud.

L'identification d'après photos faite par plusieurs spécialistes, dont principalement Lisa-Ann Gershwin (Australian Marine Stinger Advisory Services), conduit à la mise en cause de méduses du genre Alatina, à savoir une cuboméduse de l'ordre des Carybdeidae.

Ces méduses sont associées au syndrome d'Irukandji, consistant en une envenimation volontiers sévère comportant, outre une douleur intense immédiate au site en contact avec les tentacules, des douleurs généralisées musculaires, articulaires, abdominales, lombaires, des vomissements, des maux de tête, une fatigue intense, une gêne respiratoire. Une hypertension artérielle parfois sévère peut être observée, elle- même potentiellement susceptible de complications exceptionnellement létales. Le risque principal semble toutefois la survenue, du fait du caractère rapidement incapacitant des symptômes, d'une noyade si la victime reste immergée.

En cas de contact avec une cuboméduse de ce genre, la conduite à tenir suivante peut être recommandée :
- sortir la victime immédiatement de l'eau ;
- inactiver les nématocystes (cellules urticantes indiscernables à l'œil nu, éventuellement portées par des tentacules visibles à l'œil nu) potentiellement présents sur la peau de la victime, en versant en abondance du vinaigre sur la zone lésée ;
- décoller très délicatement les tentacules (avec une pince ou une main gantée de néoprène), après l'aspersion de vinaigre ;
- appeler le SAMU en composant le 15 (ou le MRCC sur le canal 16), afin d'être conseillé, en fonction des symptômes, sur la conduite à tenir.
Les mesures suivantes sont formellement déconseillées :
- rinçage à l'eau de mer, à l'eau douce, à l'alcool, à l'urine, au jus de citron, au soda (etc.), grattage des tentacules après application de mousse à raser ;
  - application de froid.

Dr Claude MAILLAUD
Président de la Commission médicale et de prévention - FFESSM-NC
Document révisé le 7/8/2018

Source FFESSM



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations