Connectez-vous

Les Palaos détruisent des « bateaux pirates » vietnamiens

Jeudi 2 Février 2017

Voilà qui a le mérite d’être clair. La République des Palaos, pays d’Océanie situé en Micronésie et constitué de petites îles, s’est attaquée à plusieurs bateaux de pêcheurs braconniers vietnamiens. Alors que les images font le tour du monde, le petit pays lance un message fort : pas de pèche illégale dans nos eaux !


Vous n’avez peut-être jamais entendu parler de ces îles discrètes qui constituent les 16 états des Palaos. Il s’agit d’une centaine d’îles perdues au large de l’Indonésie et des Philippines qui abrite une faune aquatique exceptionnelle. Région indépendante depuis 1994, ce petit pays est un pionnier en matière de sauvegarde des fonds marins. Ses eaux représentent une véritable zone de préservation marine protégeant les espèces de la pollution et surtout de la pèche illégale. On y trouve notamment le tout premier sanctuaire de requins au monde.
Pour protéger ce petit paradis sur terre, les autorités locales ont délimité des territoires de pêche ainsi que des saisons halieutiques. Mais les flottes de pèches étrangères ne respectent pas ces limitations. Des bateaux vietnamiens viendraient régulièrement jeter leurs filets sur les territoires des Palaos de manière totalement illégale, s’attaquant à une nature préservée tant bien que mal.

Pris en flagrant délit de pèche illégale, 4 bateaux vietnamiens ont été réquisitionnés par les gardes-côtes avant d’être incendiés en pleine mer. Des pêcheurs braconniers venaient prélever illégalement depuis quelques mois des espèces comme le requin (pour ses ailerons), des homards, des concombres de mer et d’autres poissons locaux. Une activité « pirate » très lucrative qui agaçait les autorités au point qu’ils vont prendre la décision d’agir avec force en faisant un exemple de ces 4 navires braconniers.

« Nous avons voulu envoyer un message très fort. Nous ne tolérerons plus ces pirates qui viennent voler nos ressources » estime Tommy Remengesau, le président des îles. Les 77 braconniers à bord ont été ramenés à terre pour leur mise à l’arrêt. Leur bateau contenait déjà 8 tonnes de concombres de mers et de poissons de récifs. Clémentes, les autorités des Palaos ont permis aux membres des équipages de repartir avec un de leur bateau contenant tout juste assez de carburant pour gagner les côtes Vietnamiennes. Le capitaine de la flotte reste incarcéré et risque une peine de près d’1 million de dollars.

Le président des Palaos compte instaurer une tolérance zéro envers les braconniers qui mettent en péril de nombreuses espèces animales pour leur profit. « Ce message est destiné aux capitaines et équipages de ces bateaux. Les Palaos garantissent que vous retournerez d’où vous venez sans rien. Les capitaines seront poursuivis en justice et emprisonnés. Les bateaux seront brulés. Rien n’est à gagner de la pèche dans les Palaos. D’un pêcheur à un autre, respectez les Palaos. » insiste avec force Tommy Remengesau.

Une scène qui tranche avec le calme des eaux turquoises et ne manque pas de susciter la curiosité internationale…



Crédit : The Pew Charitable Trusts/Richard Brooks)
Crédit : The Pew Charitable Trusts/Richard Brooks)

Source mrmondialisation.org



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte