Connectez-vous

Les PTOM relais de l’Europe dans le Pacifique

Mardi 10 Décembre 2019

Le président du gouvernement Thierry Santa a rencontré, le 4 décembre, l’ambassadeur de l’Union européenne pour le Pacifique Sujiro Seam, dans le cadre d’une première visite protocolaire en Nouvelle-Calédonie. Un entretien de haute tenue qui a satisfait les deux interlocuteurs.





Après un tour d’horizon politique et institutionnel, Sujiro Seam et Thierry Santa ont abordé le programme territorial soutenu par le 11e FED (Fonds européen de développement) qui porte sur l’emploi et l’insertion professionnelle. Un programme pour lequel la Nouvelle-Calédonie pourrait obtenir une enveloppe totale de 3,6 milliards de francs répartis sur la période 2016-2021 si elle répond à tous les critères d’évaluation.

Dans le prolongement de cet échange, les priorités du prochain programme territorial ont été évoquées. Elles pourraient concerner le changement climatique, le développement durable, l’économie, le numérique. Mais elles devront, au préalable, être discutées et approuvées en collégialité par les membres du gouvernement.

Des PTOM de plus en plus dynamiques…

Autre sujet d’importance, le Projet régional océanien des territoires pour la gestion durable des écosystèmes (PROTEGE), financé par l’enveloppe régionale du 11e FED. Ce projet, qui regroupe les quatre pays et territoires d'outre-mer (PTOM) du Pacifique – la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, la Polynésie française et Pitcairn –, « avance à bonne allure », ont admis le président du gouvernement et le représentant de l’UE pour le Pacifique qui suit PROTEGE en lien avec son bureau local à la Communauté du Pacifique (CPS). Une synthèse stratégique est attendue lors d’un prochain comité de pilotage régional qui devrait se tenir fin mars, en Polynésie française.

… et des relais des actions de l’UE

Thierry Santa et Sujiro Seam ont enfin évoqué la future présidence de la Nouvelle-Calédonie à l’OCTA (l’association des PTOM de l’Union européenne) et la volonté du président de faciliter l’accès des PTOM aux programmes de l’UE (Erasmus+, Horizon 2020, Life…), de manière à ce qu’ils puissent optimiser leurs réponses dans le cadre des appels à projets. « Les PTOM du Pacifique peuvent devenir les véritables relais des actions de l’Union européenne dans la région, a déclaré le président du gouvernement. À cette fin, il est nécessaire de consolider nos relations. »

Source gouvernement



Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie