Connectez-vous

Le numérique calédonien en force à Tahiti

Mercredi 6 Novembre 2019

Plus d'une vingtaine de représentants de la filière numérique calédonienne ont participé à la troisième édition du Digital Festival de Tahiti (DFT)-Tech4islands dédié à l'innovation.



La délégation était menée par Vaimu’a Muliava, membre du gouvernement notamment en charge de la fonction publique, de la simplification de l’administration, de l’évaluation des politiques publiques et du nouveau secteur de la transformation numérique.

Le village de la « New Caledonian Tech » était bien fourni cette année au Digital Festival de Tahiti qui s’est tenu du 16 au 19 octobre et qui a attiré plus de 80 organismes, ainsi qu’une trentaine de conférenciers sur le thème de « îles intelligentes et terres d'innovation ».

« La délégation était complète, avec des acteurs des secteurs privé et public, ce qui reflète vraiment l’approche que le gouvernement veut porter dans le domaine du numérique », indique Vaimu’a Muliava qui rappelle partager ce secteur au gouvernement avec Christopher Gygès pour ce qui relève de sa partie économique. Ainsi, aux côtés des acteurs de l’innovation calédonienne, étaient présents les organisations publiques (cellule Éconum du gouvernement, OPT) ou encore le monde académique (Université de la Nouvelle-Calédonie, Adecal Technopole).

Performance

« La mise en œuvre d’un plan de transformation numérique de l’administration a été affichée comme une priorité dans la déclaration de politique générale du président Santa, poursuit le membre du gouvernement. Nous souhaitions montrer l’unité de l'écosystème calédonien du numérique et de l’innovation et notre volonté de co-construire ce plan avec les acteurs du secteur privé, notamment les start-up, qui ont été mises à l’honneur. J’ai été fier et honoré d’accompagner notre délégation qui a été particulièrement remarquée au DFT, à l’image de Cashless Prime et de sa gérante, Lenka Galinié (lire l’encadré) ».

« Derrière la transformation numérique et la simplification, l’objectif fondamental demeure la performance, en d’autres termes l’évaluation des politiques publiques », rappelle Vaimu’a Muliava. Au cœur de cette transformation, figure notamment le projet d’open data qui consiste à mettre à disposition l’ensemble des données – dans la limite du cadre légal – issues de l’administration. Un système synonyme de confiance et de transparence pour les usagers, mais aussi d’activités pour les acteurs économiques.

Source gouvernement



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | La vie des associations