Connectez-vous

Le mea culpa de Roch Wamytan

Vendredi 16 Novembre 2018

"Le lundi 5 novembre dernier à l’issue de l’entrevue avec le premier ministre, les propos que j’ai tenus au sujet de la situation de blocage à St Louis ont provoqué des réactions négatives et violentes à mon égard laissant croire que je cautionnais cette situation. Mes propos ne reflètent pas ma pensée, ils ont pu être mal exprimés, j’en suis désolé, mais je tiens à affirmer ici que je n’encourage pas la violence passée et à venir et que depuis des années nous tentons avec tous les acteurs concernés de trouver des solutions pérennes et des issues positives à ce genre de situation lorsqu’elles se présentent.



Le mea culpa de Roch Wamytan
J’entends et je comprends l’inquiétude des habitants du Mont Dore touchés par les blocages et les actes d’incivilités. Tout citoyen au quotidien a le droit de circuler librement et sans crainte, soyez assurés de ma volonté et de mon implication de trouver à chaque fois les solutions à court moyen et long terme pour que ce droit soit respecté il s’agit là d’un élément fondamental du vivre ensemble quel que soit nos origines dans ce pays que nous souhaitons construire ensemble.
J’entends aussi derrière les actes d’incivilités d’une partie de notre jeunesse le ressenti d’une incompréhension, d’une colère, d’un rejet, d’un mal être, mais il n’est pas possible de cautionner des formes d’expression physiques violentes de ce mal être. Aussi pour les adultes responsables que nous sommes, il convient d’accueillir ce mal être et de le traiter ensemble par le partage de la parole, le dialogue, l’écoute afin de trouver des solutions acceptables et des formes d’expressions plus constructifs et acceptables pour tous, ne mettant pas en danger la vie et l’intégrité de quiconque. Depuis deux ans, avec les collectivités (Mairie, Province, Etat), des dispositifs d’accompagnement de la jeunesse de St Louis sont en place. Des conventions entre nos chefferies et l’administration pénitentiaire sont mise en œuvre pour le suivi des jeunes de la tribu incarcérés au Camp Est. Je m’engage à poursuivre le dialogue et la mise en œuvre de ces actions quitte à nous remettre en cause en toute humilité s’il y a lieu.
Les actes d’incivilité et de violence impactent de même les habitants de St Louis qui ne souhaitent qu’une chose, la sécurité et la tranquillité pour une vie apaisée. Nous sommes tous animés par des valeurs que nous partageons tous, nous pouvons réaliser ensemble des choses positives et poursuivre ainsi la construction d’une communauté épanouie et en paix en interne et avec notre voisinage.
Aujourd’hui mon message est clair, je souhaite rassurer quiconque que je
ne peux cautionner la violence comme moyen d’expression mais qu’au vu de la situation de notre jeunesse, il est important de poursuivre le travail engagé qui permettra de trouver des alternatives stables à toute forme d’expression violente. Le renforcement des espaces d’écoute et de parole, le développement des actions assurant un mieux-être pour tous, telles sont les solutions d’avenir dans lesquelles nous nous inscrivons."

Roch WAMYTAN, Grand chef de St Louis

Source FB de RW



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune