Connectez-vous

Le gouvernement aux côtés de l’enseignement protestant

Jeudi 28 Février 2019

Deux protocoles d’accompagnement de l’Alliance scolaire de l’église évangélique (Asee) et de la Fédération de l’enseignement libre protestant (Felp) par la Nouvelle-Calédonie ont été signés ce 27 février. Cet accord entend répondre à la situation difficile que traversent les deux organisations de l’enseignement confessionnel protestant.



Le gouvernement essaie d'enrayer la pente vertigineuse des dettes toujours croissantes et abyssales de la FELP et de ASEE
Le gouvernement essaie d'enrayer la pente vertigineuse des dettes toujours croissantes et abyssales de la FELP et de ASEE
Fin 2017, l’Asee et la Felp, qui comptent environ 3 000 élèves scolarisés dans leurs établissements, ont été placées en redressement judiciaire. Leur situation financière s’est en effet dégradée face à la diminution du nombre d’élèves qui s’accentue chaque année, en raison de la baisse démographique générale constatée en Nouvelle-Calédonie et du déplacement des populations vers les villes. À l’issue d’une période d’observation d’un an, le Tribunal mixte de commerce a homologué un plan de redressement pour chacune des deux associations afin d’éviter leur liquidation judiciaire.

Restructuration

C’est dans ce cadre que la Nouvelle-Calédonie, compétente en matière d’enseignement et en particulier en matière d’enseignement privé depuis le 1er janvier 2012, a souhaité conclure un protocole d’accompagnement avec l’Asee et la Felp, durant la période de redressement judiciaire qui court sur 10 ans. « Les difficultés peuvent nous donner l’occasion de rebondir, de nous réinventer pour repartir du bon pied et s’améliorer, a déclaré le président du gouvernement. Ces protocoles vont permettre à la Nouvelle-Calédonie de vous accompagner dans la restructuration de vos établissements et de vous aider à relever les défis qui se posent à vous ».  

Expertise

Pour Hélène Iékawé, cheville ouvrière de cet accord, « il s’agit d’une reconnaissance du rôle joué par l’Asee et la Felp dans l’histoire de l’enseignement calédonien. Elles ont été les premières à assurer une mission de service public là où l’école n’existait pas et ont contribué à l’accès à l’éducation et à la formation des populations kanak ». Dominique Lawi et Raymond Nenou, respectivement président du conseil d’administration de l’Asee et de la Felp, ont salué l’implication de la membre du gouvernement en charge de l’enseignement dans ce dossier. Cet accord vise à apporter l’expertise des directions de la Nouvelle-Calédonie pour veiller à la bonne exécution du plan de redressement. L’une des premières concrétisations est de placer les deux organismes sous une direction unique.  

Les objectifs à atteindre

- Le remboursement des dettes selon le plan de redressement adopté par le Tribunal mixte de commerce de Nouméa ;

- une restructuration afin de permettre des coûts de fonctionnement, une masse salariale et une implantation géographique adaptées aux besoins de l’environnement scolaire calédonien ;

- l’amélioration de la qualité de l’enseignement dispensé ;

- une mutualisation des moyens humains et matériels entre le premier et le second degré afin de maintenir une offre scolaire de qualité sur l’ensemble du territoire.

Source gouvernement



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte