Connectez-vous

Le débat d’orientation budgétaire 2020 arrêté au gouvernement

Jeudi 21 Novembre 2019

Le gouvernement a arrêté le rapport sur lequel s’appuiera le débat d’orientation budgétaire 2020 qui se tiendra au Congrès le 27 novembre. Objectifs : retrouver l’équilibre des finances publiques et établir des priorités claires et réalistes.





Fruit d’un travail collectif mené par les membres du gouvernement et les directions de la Nouvelle-Calédonie, le DOB 2020 dessine « les perspectives de l’institution pour les prochaines années, ainsi qu’une stratégie budgétaire qui devra lui permettre de retrouver l’équilibre indispensable à sa bonne santé financière », explique le membre du gouvernement en charge du budget, Yoann Lecourieux.

Ce DOB passe au crible les finances de la Nouvelle-Calédonie à travers trois scénarios prospectifs : avec une croissance nulle, une croissance de 1 % par an ou une croissance de 2 % par an. « L’hypothèse d’une croissance à 1 % est privilégiée à ce stade », poursuit Yoann Lecourieux, qui table notamment sur les effets escomptés de la loi de soutien à la croissance de l’économie calédonienne, portée par Christopher Gygès, ainsi que sur « d’autres mesures fortes à venir, susceptibles de ramener d’abord de la confiance, puis de la croissance et, par conséquent, des recettes fiscales complémentaires ».

Optimiser les recettes, maîtriser les dépenses

Faute d’un rendement suffisant de la TGC, il s’agira aussi de générer de nouvelles recettes via une évaluation et une révision, d’une part, des niches fiscales – évaluées à 44 milliards de francs par an (données 2017) – et d’autre part, des tarifs et redevances des services de la Nouvelle-Calédonie « dont certains n’ont pas évolué depuis plusieurs décennies ».

En parallèle, la « maîtrise forte des dépenses » reste toujours un objectif primordial et l’accent sera mis sur « la mutualisation, la rationalisation et l’optimisation des moyens qui constituent la ligne directrice de ce gouvernement », rappelle son membre en charge du budget. Les dépenses d’investissements des directions seront également suivies de près au niveau des engagements afin d’améliorer les taux de réalisation de la Nouvelle-Calédonie qui sont encore trop bas. Une priorité sera donc donnée aux grands projets inscrits dans les contrats de développement et évoqués dans le plan de soutien à la croissance de l’économie calédonienne afin de permettre aux entrepreneurs et aux investisseurs de mieux se projeter. La politique budgétaire du gouvernement constituera ainsi l’un des principaux leviers de sa politique économique.

Qu’est-ce que le DOB ?

Dans le délai de deux mois précédent l’adoption du budget primitif, un débat se tient au Congrès sur les orientations et prévisions budgétaires de l’année à venir. Les élus s’appuient sur un rapport qui présente une analyse des évolutions économiques tant mondiale et régionale que territoriale, une estimation à moyen terme des ressources et des charges de la Nouvelle-Calédonie réparties par grands postes de dépenses et enfin propose les axes de la stratégie budgétaire à mettre en place

Source gouvernement



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | La vie des associations