Connectez-vous

Le cri d'alerte de la Société calédonienne d'ornithologie : Sale temps pour les néréis !

Lundi 10 Octobre 2016

Moins de 200 couples de Sterne néréis en Nouvelle Calédonie sont mis à mal par une mauvaise saison de reproduction.
La Sterne néréis, fée des mers
La Sterne néréis Sternula nereis exsul est un oiseau lagonaire endémique de Nouvelle‐Calédonie. L’espèce, présente exclusivement dans le
Pacifique Sud‐ouest, a été classée « Vulnérable » par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) en 2008. On peut
observer la Sterne néréis calédonienne toute l’année, notamment d’avril à novembre, période pendant laquelle elle occupe les îlots pour se
reproduire, en pondant ses oeufs à même le sable et le corail.



Le cri d'alerte de la Société calédonienne d'ornithologie : Sale temps pour les néréis !

Aujourd’hui, la principale menace pour sa reproduction sur les îlots est liée aux activités humaines qui y sont nombreuses et variées sur les îlots où elle niche.
Sur l’îlot Amédée une zone protégée lui est réservée. Tout franchissement est interdit et passible d’une amende.

2016 une année désastreuse : en cause, les dérangements humains
La reproduction avait pourtant démarré sur les chapeaux de roue sur l’îlot Amédée avec une installation précoce, début mai. Cependant, la colonie forte d’une trentaine de Sternes a été abandonnée le 1er juillet laissant sur place elle 9 poussins orphelins voués à une mort certaine.
Les infractions et dérangements en sont les causes principales. Sur 45 journées de surveillance effectuées par les bénévoles de la SCO, ce sont 19 jours où il a été observé des dérangements et infractions :
Tentative de pose et survol d’hélicoptères au sein de la zone de protection ou à faible distance de celle‐ci ; débarquement de
chiens sur l’îlot ; ancrage de bateaux en face de la zone de protection ; franchissement intentionnel de la zone protégée par des
touristes,… la liste est longue.

Les hélicoptères : entre fréquentation et préservation
Selon l’article 214‐4 du code de l’Environnement l’îlot Amédée bénéficie du statut de protection d’Aire de Gestion Durable des Ressources.
Pourtant la fréquentation récurrente d’hélicoptères sur l’îlot pose des questionnements de cohérence sur la pérennité de sa biodiversité. La SCO a plusieurs fois alerté au cours de ses diverses observations sur Amédée, du dérangement des oiseaux et de la mise en danger d’autrui causés par les hélicoptères.
Ces hélicoptères effectuent des rotations parfois plusieurs fois par semaines alors qu’aucune zone d’aménagement à leur pose n’est prévue sur l’îlot. Ils peuvent atterrir à deux sur la même plage pourtant fréquentée par les touristes et cela à une dizaine de mètres à peine de la zone protégée des Sternes néréis.
Il est donc fréquent de voir les oiseaux fuir à leur approche. Une observation a été faite, lors du décollage d’un hélicoptère, d’un poussin de Sterne néréis se faire souffler sur une distance d’ 1 m par les pales de ce dernier.
Outre les oiseaux, les touristes se plaignent également des dérangements provoqués par ces atterrissages, (nuisance sonore et forte
projection de sable et de débris corallien sur les promeneurs).

En Province Nord : des chiffres alarmants.
En Province Nord, sur la côte Ouest, les deux colonies de reproduction présentes cette année sur l’îlot Cayao et l’Îlot Pouh ont successivement été abandonnées par leurs occupantes. Les raisons de cet échec sont similaires à celles observées sur l’Îlot Amédée, pose d’hélicoptère en moins.

Résultats : 51 nids dénombrés, 23 poussins éclos pour seulement 4 arrivés à s’envoler.
Appel à la prudence
La SCO invite tous les calédoniens à être vigilants lors de leurs activités sur le lagon en Province Nord comme en Province Sud. La
SCO recommande de ne pas débarquer les chiens et de rester éloigné des rassemblements d’oiseaux sur les plages des îlots.
Enfin, la saison de reproduction des autres espèces de sternes arrive, redoublons de vigilance, soyons responsables et respectueux des
oiseaux et de leurs lieux de reproduction.
A noter : Une nouvelle colonie de Sternes néréis s’est installée cette année sur l’îlot Nokanhui à l’île des Pins. Préservons là !

Le cri d'alerte de la Société calédonienne d'ornithologie : Sale temps pour les néréis !

Le cri d'alerte de la Société calédonienne d'ornithologie : Sale temps pour les néréis !

Source SCO



Environnement | Les videos | Les archives