Connectez-vous

Le budget 2020 adopté par le Congrès

Lundi 30 Décembre 2019

Après 14 heures d’examen et de débats en séance publique, le budget primitif 2020 de la Nouvelle-Calédonie a été adopté, jeudi soir vers 23 heures, par une large majorité des élus du Congrès. Un exercice ardu, basé sur un scénario de croissance de 1 % avec la poursuite de la maîtrise des dépenses de fonctionnement nécessaire au maintien des investissements.



Les membres du Congrès ont débuté par l’examen du budget annexe de reversement qui définit les taxes affectées, les centimes additionnels ainsi que les fonds de concours collectés par la Nouvelle-Calédonie pour le compte des établissements publics et autres organismes bénéficiaires (collectivités, agences, GIP, etc...). Il s’élève à 63 milliards de francs tant en recettes qu'en dépenses. 
L’assemblée a ensuite voté le budget annexe de répartition, destiné à regrouper les crédits et recettes dédiés au financement réglementaire des collectivités : provinces (55,5 %), communes (16,7 %) et Nouvelle-Calédonie (27,7 %). Ce budget s’élève à 128 milliards de francs, tant en dépenses qu'en recettes. 

Rationaliser les coûts de fonctionnement

Après de longues discussions, le budget propre de la Nouvelle-Calédonie a enfin été adopté et arrêté à la somme de 60 milliards de francs. Pour équilibrer ce budget dans le contexte économique très tendu que traverse la Nouvelle-Calédonie, il a été proposé, pour l'année 2020 uniquement, de transférer une partie de certaines taxes affectées au budget de reversement vers le budget de répartition pour un montant de 2,2 milliards. L’effort a également porté sur la maîtrise des dépenses de fonctionnement en rationalisant les coûts de fonctionnement propres des directions et services ainsi que les coûts des ressources humaines. Les dépenses d'investissement ont été ajustées au mieux en fonction de la capacité de réalisation de la collectivité. Il a enfin été décidé de recourir de manière modéré à l'emprunt pour un montant total de 2,7 milliards de francs.

« Responsable et réaliste »

« Il s’agit d’un budget responsable, réaliste et réalisable, dans un contexte marqué par de fortes tensions budgétaires et financières, a commenté Yoann Lecourieux, membre du gouvernement en charge du budget. Mais après de nombreuses discussions au sein du gouvernement et avec les groupes politiques, nous avons réussi à trouver les équilibres nécessaires.»
 

Affectation de la TGC

Parallèlement, les élus ont voté l'affectation de la TGC répartie entre les quatre organismes bénéficiaires de cette taxe  pour un montant total de 22,3 milliards de francs. Il s'agit de l'Agence pour la desserte de la Nouvelle-Calédonie (2,5 milliards), du Port autonome (750 millions), de l’Agence sanitaire et sociale (19 milliards) et du GIE Tourisme point sud (120 millions).
 

Source gouvernement



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | La vie des associations