Connectez-vous

"Le G10 n’a plus lieu d’être" par Simon Loueckhote

Mercredi 28 Février 2018

Depuis le début les Républicains Calédoniens avaient annoncé qu’ils quitteraient cette instance si celle-ci venait à imposer des orientations ou des évolutions statutaires dans le dos des Calédoniens.



"Le G10 n’a plus lieu d’être" par Simon Loueckhote

Pendant plusieurs heures dimanche le G10 s’est attelé à faire évoluer un texte proposé par Philippe Gomes qui comportait de nombreuses avancées pour les indépendantistes (sans qu’eux mêmes les ai demandées d’ailleurs). Nous avons, dès lundi matin, annoncé au président du congrès notre refus de signer ce texte en l’état.
Philippe Gomes, en publiant le texte sur les réseaux sociaux et en sous entendant qu’il recueillait l’accord de tous a fait le choix de rompre le dialogue instauré en G10.
Cette instance mise en place par le Premier Ministre n’avait pas vocation à valider quoi que ce soit dans le dos des Calédoniens mais à favoriser le dialogue entre les forces politiques. La repentance coloniale perpétuelle n’a plus sa place dans la construction d’un avenir en commun. Depuis 30 ans, la population s’est métissée et diversifiée et souhaite vivre ensemble.
Nous souhaitons que le dialogue continue avec les indépendantistes dans le respect des convictions de chacun, sans qu’un camp impose ses volontés avec l’aide de ceux qui trahissent leur propre camp.
Nous prenons acte de la sortie du Rassemblement du G10, et les invitons désormais, en cohérence, à sortir du groupe nationaliste auquel ils appartiennent au congrès.
SL

Source page FB de SL



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations