Connectez-vous

La vraie signification politique du Premier tour des élections législatives pour le camp loyaliste en Nouvelle-Calédonie. Par Philippe Blaise

Lundi 12 Juin 2017

Le camp non-indépendantiste calédonien, si l'on exclut les petits candidats atypiques, est divisé entre deux lignes politiques :




1. Ceux qui réclament d'aller au référendum prévu par l'Accord de Nouméa, sans condition préalable, afin de montrer qu'il y a une majorité contre l'indépendance et mettre un terme à la période d'autodétermination pour réouvrir le corps électoral.
2. Ceux qui critiquent le référendum et réclament un accord préalable avec les indépendantistes.
Les électeurs des deux circonscriptions ont marqué leur préférence pour l'une ou l'autre de ces deux théories lors de leurs votes.
Pour la première catégorie partisane de la fermeté on peut inclure les voix de :
Deuxième circonscription
Hénin 4378
Brial 3746
Martin 5752
Soit au total 13876
Première Circonscription 
Backes 4821
Balmelli 1884
Yanno 4425
Soit au total 11130
Pour la deuxième Catégorie
Deuxième circonscription
Gomès 8962
Vittori 2556 (soutenu par le clan Frogier)
Soit au total 11518
Première Circonscription
Dunoyer 7780
Deladrière 3921
Soit au total 11701
Conclusion : 
Sur toute la Nouvelle Calédonie, il y a donc eu 26.006 voix pour un référendum clair et net et 23.219 voix pour ceux qui y préfèrent de nouvelles ententes avec les indépendantistes.
Sachant que les électeurs de Bernard Deladrière ou Pascal Vittori ne sont pas tous d'accord avec la ligne de Philippe Gomès sur le référendum.
Ce premier tour des législatives a donc clairement montré qu'il y a une majorité d'électeurs non indépendantistes qui réclament d'aller au référendum prévu par l'Accord de Nouméa.
De ce point de vue ces chiffres confirment que Calédonie Ensemble et son leader Philippe Gomès, soutenus par les fidèles de Pierre Frogier, n'ont pas la légitimité pour prétendre s'exprimer au nom du camp non-indépendantiste quand ils réclament un socle commun avec le FLNKS à la place du référendum tranché prévu par l'Accord de Nouméa.

Source FB Philippe Blaise



Archives du web