Connectez-vous

La transition énergétique pour tous

Mardi 20 Novembre 2018

Depuis août, les factures d’électricité des locataires de la résidence FSH Calédonia Est, à la Vallée-des-Colons, ont baissé en moyenne de 61 %. Grâce à une installation photovoltaïque placée sur le toit de leur immeuble – la première sur un bâtiment de logements collectifs – ils sont devenus consommateurs de leur propre production d’énergie. Les acteurs de ce projet ont présenté à la presse un premier bilan de cette action.





Adopté par les élus du Congrès en juin 2016, le Schéma pour la transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie (STENC) vise notamment le développement des énergies renouvelables. Dans ce cadre, le gouvernement a pris de nombreuses mesures pour encourager le recours à l’énergie solaire. Ainsi, un arrêté pris en mars 2018 a étendu le dispositif d’autoconsommation photovoltaïque pour les logements individuels, aux logements collectifs. En clair : autoriser l’installation de mini fermes solaires sur les toits des bâtiments d’habitation collective afin d’alimenter leurs résidents en électricité, le surplus non-consommé étant réinjecté sur le réseau et racheté par EEC au tarif fixe de 21 francs le kilowattheure.

Mercredi 14 novembre, un bilan de l’expérimentation a été présenté à la presse par les partenaires du projet (FSH, EEC Engie, gouvernement). ©Eric Deroche
Mercredi 14 novembre, un bilan de l’expérimentation a été présenté à la presse par les partenaires du projet (FSH, EEC Engie, gouvernement). ©Eric Deroche

Des efforts récompensés

Opérationnelle depuis mi-août, la première expérimentation de ce type a été menée par le Fonds social de l’habitat (FSH) et EEC Engie, à la résidence Calédonia Est. 75 panneaux photovoltaïques ont été placés sur le toit de l’immeuble et les locataires ont été incités à adapter leurs habitudes aux heures d’ensoleillement, en utilisant par exemple les appareils électroménagers la journée (afin de favoriser l’autoconsommation d’énergie). Résultat : une baisse moyenne de 61 % des factures de courant des locataires. Certains ont même reçu un chèque de la part d’EEC, leur part d’énergie autoproduite – et rachetée par EEC – ayant dépassée le volume de leur consommation !

Meilleur pour la planète et pour le porte-monnaie

« Cet exemple montre que la transition énergétique peut profiter à tout le monde, a souligné le membre du gouvernement en charge de l’énergie, Nicolas Metzdorf. Les énergies renouvelables sont meilleures pour l’environnement, elles favorisent la souveraineté économique en réduisant la dépendance aux énergies fossiles et elles rendent même service aux habitants qui les consomment. »

À l’instar de Babette, résidente de Calédonia Est : « Ma facture mensuelle s’élevait à 12 000 ou 13 000 francs contre 2 300 à 2 500 francs aujourd’hui. C’est une sacrée amélioration pour le budget familial ! ».

Babette, résidente de Calédonie Est, a vu sa facture de courant fondre comme neige au soleil ! ©Eric Deroche
Babette, résidente de Calédonie Est, a vu sa facture de courant fondre comme neige au soleil ! ©Eric Deroche

Alléger les factures des plus modestes

« Ce projet 100 % calédonien vise particulièrement les résidents des logements sociaux dont les revenus sont modestes, » a précisé le directeur général délégué d’EEC Engie, Philippe Mehrenberger. Une cible de taille pour EEC Engie, qui l’évalue à environ 10 000 clients, rien que sur Nouméa.

« Nous sommes très fiers de cette réalisation, a ajouté le directeur général du FSH, Jean-Loup Leclercq. C’est le début d’une longue stratégie. » En effet, dès 2019, les mêmes partenaires comptent équiper les cinq bâtiments de Calédonia Est de ce dispositif et mener un projet de mix énergétique à Rivière-Salée, où un immeuble de 16 logements sera doté de panneaux, mais aussi de chauffe-eau solaires.

Source gouvernement



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations