Connectez-vous

La famille de William Decoiré ne croit pas à la légitime défense, Wamytan à la manoeuvre?

Mercredi 2 Novembre 2016

La famille du multirécidiviste blessé mortellement samedi dernier annonce "ne pas croire pas à la légitime défense".
De son coté le grand chef de Saint Louis a annoncé "que des démarches allaient être entreprises pour connaître la vérité en déposant plainte contre l'Etat";



En démocratie il n'y rien choquant à demander à la justice de trancher une question, si on s'engage à tenir compte de son avis évidement, mais cela prend du temps et pendant ce temps là le climat peut s'enflammer, le jeu est dangereux, légal mais dangereux.

Roch Wamytan, le grand chef de Saint-Louis et chef de fil du FLNKS et Nationalistes au Congrès avait déjà employé les termes de "assasinat" et de "bavure" lors d'interviews durant ces 72 heures.
Serait-ce  un nouvel épisode de l'art de surfer pour rebondir électoralement ou bien mettre de l'huile sur le feu pour garder un foyer bien chaud juste avant le comité des signataires et le Congrès de l'UC ? l'avenir nous le dira.
Ce qui est certain c'est que l'opinion publique , kanaks inclus, est plutôt derrière les forces de l'ordre et l'état de droit, lassée de voir l'image des kanaks salie par ces délinquants manipulés et impunis. 

Cette attitude de Roch Wamytan sera-t-elle payante électoralement ou plutôt perdante pour le référundum de sortie? parle -t-il en son nom ou au nom de l'UC? que l'on entend pas beaucoup sur ce sujet d'ailleurs.

Lire l'article du Parisien qui fait suite à la dépêche AFP


"La famille d'un homme de 23 ans tué samedi en Nouvelle-Calédonie au cours d'un contrôle de gendarmerie a contesté mardi l'hypothèse de la légitime défense avancée par le parquet. Une plainte contre l'Etat est envisagée par cette famille endeuillée.
 
«On ne croit absolument pas à cela», déclare Roch Wamytan, grand chef du district de Pont des Français, tribu de Saint-Louis, d'où est originaire la victime. «Les témoins directs ont vu la scène se dérouler sous leurs yeux et disent que le gendarme n'était absolument pas en état de légitime défense», affirme-t-il. Roch Wamytan a ainsi annonce ainsi que «des démarches allaient être entreprises afin de connaître la vérité en déposant plainte contre l'Etat».

 
Tôt samedi matin, un gendarme a fait usage de son arme en direction du conducteur d'un fourgon qui «roulait à très vive allure en direction de l'un de ses collègues placé en appui, cherchant manifestement à le percuter», selon les termes d'Alexis Bouroz, procureur de la République de Nouméa. Le parquet a également assuré que le gendarme à l'origine du tir, «très expérimenté», aurait agi «en état de légitime défense». Cette thèse ressort d'une reconstitution organisée sur les lieux, des constatations et des premières auditions d'un suspect de 18 ans, passager du fourgon et interpellé au moment des faits, «qui a confirmé la version des gendarmes».

Lire la suite
http://logp2.xiti.com/go.ad?xts=40086&atc=PUB-[D_4]-[43]-[51f63f7c280a1]-[AUTOPROMO]--[1]-[D_4]-&type=AT&url=http://location-vente-immobilier.leparisien.fr/

 




Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte