Connectez-vous

La déclaration du sénateur Pierre Frogier suite à la disparition de Charly Pidjot

Mardi 11 Septembre 2012

Déclaration du Sénateur Pierre Frogier, Président du Rassemblement-UMP:



La déclaration du sénateur Pierre Frogier suite à la disparition de Charly Pidjot
"Les circonstances de la vie sont difficiles, et donc la disparition brutale de Charles Pidjot est une triste nouvelle. Je pense en cet instant à sa mère, à sa famille. La famille Pidjot est une famille fondatrice de l’Union Calédonienne. Cette famille s’identifie à l’histoire de ce vieux mouvement politique calédonien.
 
Je veux vous dire que Charles Pidjot et moi étions de la même génération, même s’il était plus jeune que moi. De celle qui s’est violemment affrontée pendant les évènements. J’étais maire du Mont-Dore et lui responsable du comité de lutte du Mont-Dore. Et pendant des semaines et des mois, nous nous sommes affrontés de barrages en barrages.
 
Mais nous faisons aussi partie de cette génération qui a su donner un sens à la poignée de main que se sont tendus Jean-Marie Tjibaou et Jacques Lafleur, cette poignée de main qui a mis un terme aux évènements.
 
Et grâce, notamment, à celles et ceux qui ont pris une part déterminante aux évènements, la paix civile a été maintenue pendant 25 ans sur le territoire. Parce que nous avions Charles Pidjot et moi les mêmes souvenirs.
 
Alors quelques années après cette poignée de main, nous nous sommes retrouvés, lui à la tête de l’Union Calédonienne, et moi à celle du Rassemblement. Nous avons considéré à ce moment là, qu’il était indispensable, même primordial, de donner une suite à cette poignée de main.
 
Cette suite a été la levée des deux drapeaux côte à côte, le drapeau bleu blanc rouge et le drapeau identitaire kanak. Cette suite parce que la paix est une chose, mais la nécessité d’ouvrir les chemins d’une paix définitivement ancrée et d’un avenir institutionnel serein à la Nouvelle Calédonie était autre chose. C’était une question qui sans cesse nous préoccupait.
 
Donc nous avions la volonté, après la poignée de main, après les 2 drapeaux, de permettre à tous les calédoniens d’ouvrir en confiance les discussions sur notre avenir commun.
 
Aujourd’hui, Charles Pidjot a disparu.
 
Je souhaite néanmoins qu’en sa mémoire, ses compagnons de route sachent donner une suite, donner un sens à cet acte généreux, courageux, qu’ensemble nous avons accompli. 
 
Je vous remercie. "
 
Pierre FROGIER
Président du Rassemblement-UMP

Source RUMP



Politique | Les videos | Les archives | Les listes par commune