Connectez-vous

La CPS célèbre ses 70 ans

Vendredi 4 Août 2017

La 10e Conférence de la Communauté du Pacifique (CPS), présidée par la Nouvelle-Calédonie, s’est achevée le 28 juillet par la célébration du 70e anniversaire de l’organisation régionale.




Depuis sa création en 1947, au lendemain de la Seconde guerre mondiale, la Communauté du Pacifique (CPS) est au service du développement de la région. La principale organisation scientifique et technique du Pacifique, dont le siège est situé à Nouméa, intervient dans plus de vingt secteurs d’activité en faveur du bien-être des peuples océaniens : pêche, veille sanitaire, sécurité alimentaire, changement climatique, éducation…

Après avoir rappelé les moments clés de l’histoire de la CPS, marquée par son « esprit d’ouverture », le président du gouvernement Philippe Germain a indiqué qu’elle était « un pilier essentiel de la politique régionale de la Nouvelle-Calédonie ». Une région dans laquelle « nous partageons les mêmes défis et avons tous les mêmes priorités ».

Le président a également rendu hommage à Jacques Iékawé, seul Calédonien ayant occupé la fonction de directeur général de la Communauté du Pacifique. « Je pense à lui à cet instant, il aurait été fier que son pays préside la conférence de la CPS. »

Les membres de la CPS

Les 26 États et territoires membres de la communauté du Pacifique : Australie, Îles Cook, États fédérés de Micronésie, États-Unis, Fidji, France, Guam, Kiribati, Nauru, Niue, Îles Mariannes du Nord, Îles Marshall, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Palau, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Pitcairn, Polynésie française, Îles Salomon, Samoa, Samoa américaines, Tokelau, Tonga, Tuvalu, Vanuatu et Wallis-et-Futuna.

La CPS célèbre ses 70 ans

Source gouvernement



Les Communiqués sur l'Océanie | Archives Océanie