Connectez-vous

La CPME-NC favorable à la délibération-cadre IGAS

Mardi 14 Août 2018

La CPME-NC, en sa qualité d’organisation représentative des entreprises, co-administrateur de la CAFAT, est favorable à l’adoption rapide de la délibération-cadre sur la réforme de gouvernance de notre système de protection sociale.



La CPME-NC favorable à la délibération-cadre IGAS

La CPME-NC et les professionnels de santé qu’elle représente saluent un projet novateur et cohérent, qui soit enfin fait pour la Nouvelle-Calédonie. La CPME-NC se satisfait que cette délibération-cadre mette en œuvre les principales préconisations du rapport des inspecteurs de l’IGAS indispensables à une optimisation de gestion de notre protection sociale et tout particulièrement :
  • L’Objectif Calédonien d’Evolution des dépenses Maladie (OCEAM), outil de pilotage des dépenses et recettes voté par le Congrès
  • L’Autorité Indépendante de Régulation, assurant la régulation financière des services de santé et régimes de protection sociale
  • Le renforcement du contrôle médical, source première d’économies de dépenses, de chasse au « gaspillage » et de changement de mentalité des usagers
  • L’affectation des recettes fiscales directement à la Caisse, nécessaire à la transparence, la lisibilité et l’optimisation des ressources fiscales dédiées à la protection sociale.
  • L’adoption d’une série de plans sanitaire et sociaux à moyen terme
  • L’instauration du principe de compensation des allègements de cotisations
  • La restructuration de la participation de la Nouvelle-Calédonie au financement du RUAMM
  • La mise en place d’un système de collecte et de traitement des données de santé  
La CPME-NC et les professionnels de santé qu’elle représente se satisfont d’un projet porteur de sens car à même de faire naitre des projets adaptés, notamment grâce à la nouvelle Autorité Indépendante de Régulation. La CPME-NC estime qu’il est prioritaire de réformer le système de santé et de protection sociale calédonien pour éviter la fuite des professionnels et l’angoisse des patients sur une pénurie de soins. Cette gouvernance novatrice est à même de faire sortir la Nouvelle-Calédonie de l’engluement dans lequel ses finances sont prises quant à la santé, car source d’optimisation de l’organisation des soins, tant pour la médecine de ville que pour la médecine de dispensaire et hospitalière 

Pour l’ensemble de ces raisons, la CPME-NC estime nécessaire que la délibération-cadre soit adoptée par le Congrès dans les meilleurs délais, tout en regrettant néanmoins que certaines préconisations essentielles de l’IGAS ne figurent pas dans la délibération-cadre (voir note complète ci-jointe). 

Par ailleurs, si le changement de gouvernance du système de santé calédonien apportera des solutions au déficit actuel du RUAMM en permettant une indispensable rationalisation des dépenses dès le court terme, l’adoption rapide de mesures complémentaires face à l’urgence financière du régime est tout autant indispensable.

Consciente de l’urgence financière actuelle du RUAMM, la CPME-NC en appelle aux acteurs, autres partenaires sociaux, gouvernement et élus du Congrès, à ne pas opposer les priorités, ni les prioriser, et à mener les deux dossiers de front. 

 

Source CPME-NC



Les communiqués "Société" | Les archives Société | Communiqués Entreprises | Les videos | Les archives | Interview Découverte