Connectez-vous

L’environnement : grande cause territoriale qui fédère les populations

Mercredi 10 Avril 2019

L'Avenir en Conciance a présenté à la presse ce matin son programme pour l'Environnement , en découvrir les grandes lignes ci-dessous.



En Nouvelle-Calédonie plus qu’ailleurs, l’environnement est notre bien commun à tous. Face aux enjeux planétaires, nous souhaitons faire de la Nouvelle-Calédonie un exemple de responsabilité et porter une ambition.
L’environnement fédère toutes les populations et dépasse les clivages communautaires et générationnels, l’Avenir en Confiance propose d’en faire une grande cause territoriale pour nous donner collectivement les moyens de sensibiliser et d’agir.

La forêt à la base des actions
Il ne restait en 2012 que 45 km2 de forêt sèche contre 4 500 km2 à l’origine. Aujourd’hui, nous sommes à 90km2 grâce aux efforts de la population ! Pourtant, les enjeux liés à la forêt sèche ou humide touchent aux aspects fondamentaux de notre vie : 

•    C’est notre garde-manger ;
•    C’est la garantie de notre ressource en eau ;
•    C’est la garantie de notre atmosphère respirable car elle produit l’oxygène.

C’est la raison pour laquelle l’Avenir en Confiance a décidé de se rendre sur le site de l’Association « Forêt sèche du Mont Vénus » pour présenter nos propositions. 

Une impulsion politique pour un cycle vertueux
Chaque citoyen a un rôle à jouer, à son échelle, pour préserver et développer l’environnement exceptionnel de la Nouvelle-Calédonie. C’est pourquoi une impulsion politique est indispensable à la généralisation de l’action environnementale.

Action : Nous proposons de dédier à chaque établissement une aire environnementale sur laquelle des projets de réhabilitation écologique seront développés par chaque établissement en collaboration avec les associations et les simples citoyens qui s’y investissent.

C’est potentiellement 60 000 scolaires qui pourraient donner un nouvel élan à la préservation écologique. Autour du Mont Vénus, il n’y a pas moins de 4 établissements scolaires qui tous, auraient un réel intérêt à développer des projets en collaboration avec l’Association. C’est dans la nature que l’on doit faire de l’éducation au développement durable, non pas seulement en classe. Cela rejoint notre proposition de modifier les rythmes scolaires journaliers et d’ouvrir l’école sur le monde extérieur.


De nouvelles solidarités
L’environnement c’est aussi un cycle intergénérationnel et intercommunautaire qui crée de nouvelles solidarités : c’est un thème qui rassemble au-delà de l’âge et des communautés. Nous souhaitons aller plus loin que le « vivre ensemble » pour développer le « faire ensemble ».

Action : Dans le cadre d’un plan anti-feu, indispensable pour sauver notre biodiversité, nous développerons les réserves citoyennes de sécurité civile initiées au Mont-Dore. De simples citoyens viennent assister les pompiers dans des gestes simples lors d’interventions. Cela libère les pompiers pour apporter leur technicité sur d’autres interventions urgentes.


Inciter et responsabiliser
Le pilier d’une politique ambitieuse et réaliste repose sur l’incitation et la responsabilisation collective, pas dans la punition. C’est la condition pour réussir. Nous sommes capables, tous ensemble, par un effort massif de régénérer la forêt en Nouvelle-Calédonie, de développer les énergies renouvelables ou encore de mieux gérer nos déchets.

Action : Être incitatif, c’est favoriser l’acquisition des équipements écoresponsables (photovoltaiques …). Nous proposons un crédit d’impôt vert ainsi que des primes à l’achat pour inviter chaque famille à acquérir de tels équipements.  

Notre objectif c’est d’atteindre l’équipement de 80 % de foyers calédoniens et 100 % des administrations en panneaux photovoltaïques d’ici 2022.


Développer une politique environnementale calédonienne
Construire une politique durable en faveur de l’environnement est un long chemin. Plus qu’une grande révolution, l’enjeu est d’encourager partout et chaque fois que c’est possible un maximum de petites actions. C’est par une implication de tous les Calédoniens sur l’ensemble du territoire et par l’action de chacun qu’un véritable changement est possible.


Faire de la Nouvelle-Calédonie un modèle de développement des énergies renouvelables
La Nouvelle-Calédonie dispose d’atouts importants en matière de développement des énergies renouvelables ; l’Avenir en Confiance souhaite faire de ce secteur un véritable vecteur de développement durable et de diversification de l’économie Calédonienne.

Pour cela nous souhaitons proposer plusieurs actions majeures :

•    Imposer qu’un volet « énergies renouvelables » soit prévu dans le cadre du renouvellement de la centrale SLN, sans revenir sur le choix du gaz. Pour cela nous lancerons un appel à projet spécifique dès le début de la mandature afin d’obtenir la meilleure offre possible.
•    Relancer des appels à projets pour la distribution publique dans le domaine du photovoltaïque. 6 projets ont été agréés par le gouvernement alors que plus de 70 offres avaient été déposées. Nous souhaitons multiplier par 3 les autorisations d’exploiter afin que la Nouvelle-Calédonie devienne 100% autonome en énergie dans les plus brefs délais sur la distribution publique.
•    Développer de nouveaux types de production d’énergies renouvelables tels que l’hydroélectricité et la biomasse.

Nous souhaitons relever le défi et être à la hauteur de 2 rendez-vous essentiels pour la Nouvelle-Calédonie : 
•    la 10ème Conférence de Îles du Pacifique sur la conservation de la nature et des aires protégées ;
•    la signature en novembre 2019 à Pékin d’un accord sur le biodiversité.

Source AEC



Environnement | Les videos | Les archives