Connectez-vous

L'action de l'Etat en Nouvelle-Calédonie en 2018

Lundi 6 Janvier 2020

Ce rapport a pour ambition d’objectiver la place de l’État en Nouvelle-Calédonie. L’état de droit, la démocratie, la sécurité, la justice, le développement économique, la recherche, l’éducation, la formation nécessitent des moyens. À travers ses modes d’intervention, l’État consacre 1,3 milliards d’euros à la poursuite de ces objectifs.


En PJ le rapport d'activité 2018 des services de l'Etat en Nouvelle-Calédonie :



Éditorial du Haut-Commissaire

   L’État est l’un des trois partenaires de l’Accord de Nouméa. Il a toujours assumé et continue d’assumer pleinement la responsabilité qui est la sienne. Les transferts de compétences qui ont découlé de l’application de l’Accord de Nouméa ont profondément modifié l’action publique menée par l’État. Celui-ci conserve d’importantes et nombreuses responsabilités qui s’inscrivent dans un large éventail d’actions.
Ses compétences et ses moyens d’action propres sont souvent réduites au terme générique de « compétences régaliennes ». Un terme qui masque parfois la proximité, la quotidienneté et l’immédiateté de l’action première de l’État envers les Calédoniens : la justice, la sécurité et l’ordre public, la défense, la monnaie et les affaires étrangères.

En outre, au-delà de ce cœur de compétence garant de stabilité et de continuité, l’action de l’État prend une multitude de formes : parfois acteur, soutien, partenaire ou encore conseil. C’est à cette diversité des modalités d’action et à cette proximité de la vie des Calédoniens que ce rapport souhaite rendre compte.

Cette recomposition des missions issue de l’Accord de Nouméa est perçue comme complexe par les citoyens dans son contenu et surtout dans sa forme. C’est aussi pour cette raison que l’action de l’État nécessite d’être mieux connue, et surtout mieux comprise. C’est cette nécessité qui a présidé à la rédaction de ce rapport. Il explique, aussi pédagogiquement que possible, le fonctionnement et le contenu de l’action de l’État en Nouvelle-Calédonie. Cette présentation, mise à la disposition de chacun, se veut être un outil utile à la bonne compréhension de l’action de l’État en Nouvelle-Calédonie.

Il s’agit également de restituer leur place aux nombreux acteurs de l’action de l’État en Nouvelle-Calédonie. Le lecteur le mesurera sans peine : l’État, certes, se veut cohérent dans son choix, mais il n’est pas monolithique.
Son action et son organisation répondent à des principes de continuité, de neutralité, et d’indépendance qui sont de précieuses garanties  pour les citoyens. Ainsi, l’action des forces de l’ordre, placées sous l’autorité du Haut-Commissaire, ne peut se comprendre que dans la relation qu’elles entretiennent avec l’autorité judiciaire.

L’État, ici comme ailleurs, n’est pas seul. Les collectivités, Nouvelle-Calédonie, provinces et communes, mais aussi nombre d’associations sont des partenaires auxquels il apporte un soutien, y compris  financier, utile à la poursuite de leurs propres objectifs. Ce sont aussi les contours de cette relation que ce rapport vient restituer.

Enfin, ce rapport a pour ambition d’objectiver la place de l’État enNouvelle-Calédonie.L’état de droit, la démocratie, la sécurité, la justice, le développement économique, la recherche, l’éducation, la formation nécessitent des moyens. À travers ses modes d’intervention, l’État consacre 1,3 milliards d’euros à la poursuite de ces objectifs.

Ces chiffres recouvrent aussi une autre réalité : les missions qui sont rappelées ici sont menées par des femmes et des hommes, agents indispensables à la bonne conduite de l’action de l’État. Ils sont plusieurs milliers, de Koumac à Ploum, de Koné à Wé, en passant par Poindimié et Nouméa, à agir au service de la Nouvelle-Calédonie.
C’est aussi à eux que ces pages sont dédiées.

Laurent Prévost
Haut Commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie 

Source Haut-Commissariat



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | La vie des associations