Connectez-vous

L’Union européenne, partenaire privilégié de la Nouvelle-Calédonie

Mercredi 12 Août 2020

Le représentant de la commission européenne pour les Pays et territoires d’outre-mer (PTOM) du Pacifique depuis 2017, Tomas Mateo Goyet, s’apprête à quitter la Nouvelle-Calédonie. Avant son départ, le gouvernement a tenu à le recevoir pour faire le bilan des dossiers en cours et le remercier pour son implication en faveur de la Nouvelle-Calédonie.




Après trois années à la tête du bureau de la commission européenne à Nouméa, Tomas Mateo Goyet prendra prochainement de nouvelles fonctions au siège de l’Union européenne à Bruxelles, au sein de l’équipe en charge de la supervision de la programmation des fonds dans la région Moyen-Orient, Asie et Pacifique pour la période 2021-2027. 
Avant son départ, il s’est entretenu avec le directeur de cabinet du président du gouvernement, Cédric Chan Yone, en présence du directeur général adjoint de la CPS, Cameron Diver, pour évoquer les dossiers en cours et à venir, au premier rang desquels se trouve le programme PROTEGE* et sa gouvernance. Lancé il y a un an avec le président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie en tant qu’ordonnateur régional, ce projet de 36 millions d’euros sur quatre ans au bénéfice des quatre PTOM** s’attache au développement économique durable et résilient des territoires insulaires face au changement climatique et à l’érosion des ressources et de la biodiversité. Renforcer la durabilité, l’adaptation au changement climatique et l’autonomie des principales filières du secteur primaire, renforcer la sécurité des services écosystémiques en préservant la ressource en eau et la biodiversité, tels sont les objectifs clairs qui engagent l’Union européenne (UE) et les PTOM sur ce projet. 

Emploi, insertion et budget

Autre dossier d’actualité évoqué lors de cet entretien, le programme d’appui budgétaire sectoriel sur l’emploi et l’insertion. La Nouvelle-Calédonie recevra très prochainement le quatrième versement de 8,84 millions d’euros dans le cadre d’une procédure accélérée par l’UE en raison de la crise sanitaire. Un dernier versement est prévu en 2021. 
Les échanges se sont terminés sur l’avancée des négociations sur le budget de l’UE pour la période 2021-2027 qui permettra d’engager les discussions sur la prochaine période de programmation et les secteurs privilégiés par la Nouvelle-Calédonie pour les enveloppes territoriales et régionales.
Tomas Mateo Goyet, qui n’a eu de cesse de faire rayonner l’UE au bénéfice d’une coopération régionale entre la Polynésie française, le territoire de Wallis-et-Futuna, Pitcairn et la Nouvelle-Calédonie, passe le relai à Pierre-Henri Helleputte qui prendra ses fonctions le 1er septembre.

* Programme régional océanien des territoires pour la gestion durable des écosystèmes.
** Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, Polynésie française, Pitcairn.

Source gouvernement



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | La vie des associations